Relève le défi confinement : une version « high level » en anglais (type CCIP LV1) Relève le défi confinement : une version « high level » en anglais (type CCIP LV1)
Voici une version de type CCIP LV1 sur laquelle tu peux te challenger en cette période bien particulière ! Elle est plutôt difficile, car... Relève le défi confinement : une version « high level » en anglais (type CCIP LV1)

Voici une version de type CCIP LV1 sur laquelle tu peux te challenger en cette période bien particulière !

Elle est plutôt difficile, car elle est littéraire et comprend de nombreuses expressions idiomatiques et soutenues. N’hésite pas à bien étoffer tes phrases pour ce genre de versions, la traduction sera plus naturelle. Pense également à jeter un œil aux mots de vocabulaire et aux points où il fallait être vigilant en bas de l’article !

 

Extrait

I could not put my finger on it, but all the women at the dance that night were looking at the young man. It wasn’t exactly that he was handsome. There was something else. He was alive in his whole body while the other men walked with great effort and stiffness. Their male bodies had no language of their own in the way that his did. The women themselves seemed confused and lonely in the presence of the young man, and they were ridiculous in their behaviour, laughing too loud, blushing like schoolgirls, or casting him a flirting eye. Even the older women were brighter than usual. Mrs. Tubby, whose face was usually as grim as the statue of General Pickens, the Cherokee hater, played with her necklace until her neck had red lines from the chain. Mrs. Tens twisted a strand of her hair over and over.

The men, sneaking drinks from bottles in paper bags, did not notice any of the fuss.

Maybe it was his hands. His hands were strong and dark.

I stayed late, even after wives had pulled their husbands away from their ball game talk and insisted they dance.

My mother and father were dancing. My mother smiled up into my father’s face as he turned her this way and that. Her uneven skirt swirled a little around her legs. She had a run in her nylons, as I predicted.

Aunt Moon’s Young man, Linda Hogan

 

Proposition de correction

Je n’arrivais pas à comprendre pourquoi, mais toutes les femmes qui participaient au bal ce soir-là n’avaient d’yeux que pour ce jeune homme. Ce n’était pourtant pas, à proprement parler, un Adonis. Le charme venait d’ailleurs. Une étonnante vitalité émanait de son corps tout entier, alors que les autres hommes avaient le pas lourd et la jambe raide. Pour virils qu’ils fussent, leurs corps ne parlaient en aucune façon le langage du sien. Les femmes, elles, avaient l’air décontenancées et coupées du reste du monde en sa présence, et elles se rendaient ridicules en riant aux éclats, en rougissant comme des écolières ou en lui lançant des regards doucereux. Même les plus âgées se montraient plus brillantes que de coutume. Mme Tubby, qui avec son air sévère n’avait rien à envier à la statue du général Pickens, l’ennemi juré des Cherokees, s’amusait à faire tourner son collier, qui lui laissait dans le cou les marques rouges de la chaîne. Mme Tens n’en finissait pas d’entortiller une boucle de ses cheveux autour de son index.

Quant aux hommes, occupés qu’ils étaient à siroter en douce le contenu de bouteilles sorties de sacs en papier, ils n’avaient rien remarqué de ce petit manège.

Mais peut-être le charme du jeune homme venait-il de ses mains. Des mains brunes et puissantes.

Je restai tard, même après que les épouses eurent détourné leurs maris de leurs discussions sur le sport pour les contraindre à danser.

Mon père et ma mère dansaient. Ma mère levait les yeux vers mon père et, tandis qu’il la faisait tourner d’un côté et de l’autre, elle ne cessait de lui sourire. Sa jupe aux contours irréguliers tournoyait légèrement autour de ses jambes. L’un de ses bas nylon avait filé, comme je l’avais prédit.

 

Vocabulaire/points importants

– « I could not put my finger on it » : could exprime la capacité. Il est donc préférable de dire « je n’arrivais pas à comprendre pourquoi » plutôt que « je ne comprenais pas pourquoi ».

– « That night » renvoie à un passé lointain, il est donc mieux de le traduire par « ce soir-là ».

To do something with great effort = to struggle to do something.

Stiff : rigide, raide.

– « Pour virils qu’ils fussent » : expression française très soutenue exprimant la concession. Elle peut se traduire via « bien que… ».

– « And they were ridiculous in their behaviour » : peut également se traduire par « et se comportaient de manière ridicule, riant aux éclats… ».

To blush : rougir.

– « Even the older women were brighter than usual » : il faut s’adapter au type de langage du texte, qui ici est soutenu. Cela implique de traduire « were » par « se montraient » au lieu de « étaient », et « than usual » par « de coutume » au lieu de « que d’habitude ».

To sneak through something : se faufiler à travers quelque chose. La traduction de « sneaking drinks from bottles in paper bags » doit laisser ressortir l’action en douce, à l’abri des regards.

– « Maybe it was his hands » : obligation d’étoffer pour traduire.

– « Wives » : vu le contexte, il est préférable de le traduire par « épouses » plutôt que par « femmes ».

This way and that : expression idiomatique signifiant de-ci de-là, d’un côté et de l’autre.

– « Smiled up into my father’s face » : exemple type où il est obligatoire d’étoffer afin de traduire « smiled up ».

 

Si tu veux t’entraîner à d’autres traductions en anglais, voici un exemple de thème type CCIP.

Pierre Ducasse

Après 2 ans de prépa ECS au Lycée Saint-Vincent Rennes, je suis étudiant en première année à ESCP Business School