Cinq clés pour se démarquer en management ECT Cinq clés pour se démarquer en management ECT
L’épreuve de management ECT reste, chaque année, l’une des plus redoutées au concours. Elle est généralement très longue même si les correcteurs s’efforcent de la... Cinq clés pour se démarquer en management ECT

L’épreuve de management ECT reste, chaque année, l’une des plus redoutées au concours. Elle est généralement très longue même si les correcteurs s’efforcent de la réduire depuis peu. Attention donc à bien gérer ton temps. Tu vas devoir baliser cette épreuve pour prendre le moins de risque possible. Voici cinq conseils à appliquer lors des concours pour augmenter ta note finale !

 

1. Les définitions en management ECT

Ah, ces fameuses définitions… Il faut réussir à les intégrer sans tomber dans un exercice trop scolaire. Elles sont vraiment indispensables à ton argumentation puisqu’il s’agit de points extrêmement faciles à gagner ! Il existe une stratégie très particulière à mettre en place pour augmenter ta note en management aux concours. Tu dois, pour chaque question, identifier au minimum un mot-clé qui sera le socle de ton argumentation. De là, tu vas définir cette notion et donc t’assurer que le correcteur et toi-même êtes sur la même longueur d’onde.

Lorsque j’étais en classe préparatoire, je pensais que tout le monde faisait cet effort d’apprentissage, cela me semblait être le minimum que chacun puisse faire. Pourtant, ce n’était pas le cas. Ainsi, en les connaissant sur le bout des doigts (parfois même en citant l’auteur ayant théorisé le concept si tu le connais), tu vas pouvoir faire la différence le jour J.

Les définitions que tu vas mettre en avant témoignent de ton sérieux et même si tu ne vas sûrement pas obtenir les deux points de la question avec une seule définition, celle-ci peut t’apporter 0,25 par-ci ou 0,5 par-là. Crois-moi, ce n’est jamais négligeable lors d’un concours ! Je t’invite donc à consulter le lexique que je t’ai préparé dans mes deux derniers articles. Tu peux les retrouver en cliquant directement ici pour le premier volet et ici pour le deuxième volet.

 

2. La structure et la pluralité des arguments

Pour faire suite à ce que j’ai dit précédemment, les définitions ne te rapporteront jamais l’intégralité des points d’une question. Il faut donc ajouter à cette recette magique un peu de réflexion personnelle. Tu dois te mettre dans la tête des correcteurs. Tu viens de passer deux, voire trois ans de classes préparatoires, alors ces derniers attendent de toi que tu aies le recul suffisant pour cerner au mieux l’enjeu des questions qui te sont posées. Il va donc falloir, pour te distinguer, t’appliquer autant sur le fond que sur la forme.  

Sur la forme, il est indispensable que ta copie soit soignée et qu’à chaque nouvel argument tu ailles à la ligne avec un alinéa, cela attirera l’œil du correcteur et facilitera sa lecture. Je te conseille de faire une brève introduction, posant la définition et le problème général autour duquel tu vas t’interroger. Ensuite, tu enchaînes avec tes arguments bien structurés. 

C’est ainsi que nous basculons sur le fond de ton argumentation. Il n’y a pas de techniques miraculeuses, il faut simplement que tu fasses en sorte de diversifier ton argumentation. Effectivement, proposer un seul argument ne pourra jamais répondre à lui seul à la question posée, je t’invite donc à en développer au moins deux (tout en gérant ton temps… cette épreuve est une vraie course contre la montre). Lors des premiers devoirs, tu ne seras pas en capacité d’appliquer cette méthode, mais à force d’entraînement tu vas gagner en rapidité et le temps ne sera plus un si grand problème.

 

3. Les théories en management ECT 

Voici tes nouveaux potes pour exceller dans l’épreuve de management : Porter, Ansoff, Knight, Mintzberg, etc. Ces bons copains seront complémentaires à ton talent puisque leurs théories seront un bon tremplin vers la réussite. Plus sérieusement, ce que l’on te demande dans l’épreuve de management est de construire non seulement une réflexion personnelle mais aussi d’apporter une réflexion théorique pour illustrer tes propos. Attention, il ne s’agit pas de se noyer dans une récitation de théories, ce qui serait totalement inutile et même dévalorisant pour ta copie.

En effet, les correcteurs se sont aperçus depuis quelques années que certains candidats utilisaient les théories à tout va sans qu’elles n’aient de liens directs avec la question. C’est évidemment à éviter. Ce que je te conseille de faire c’est de réaliser une fiche avec les théories à retenir, un bref résumé de celles-ci et à quelle occasion elles pourraient te servir (en d’autres termes les mots-clés qu’elles contiennent). En les utilisant à bon escient, tu peux vraiment augmenter ta note de manière considérable, je te l’assure !

 

4. Les calculs

Toi qui détestes les chiffres et qui stresses dès qu’il faut sortir sa calculatrice, tu me vois venir ? Eh oui, ce n’est pas nouveau durant l’épreuve de management, tu vas devoir traiter un dossier sur les trois qui aura la plupart du temps une majeure financière. Il est donc absolument nécessaire de s’y préparer au mieux puisque ces exercices tombent sans surprise tous les ans ! Voici mes deux principaux conseils  : 

1) Au niveau calculatoire, tu dois faire et refaire tous les calculs. Il n’y a qu’à force d’entraînement que tu vas réussir à les mémoriser et les exécuter sans faute. Il te suffit de reprendre des anciennes kholles ou DS que tu as mal compris et les refaire jusqu’à ce que tu y arrives. Si comme moi tu as une mémoire plutôt visuelle et que tu mémorises assez vite les exercices que tu as faits auparavant, cela n’est pas très instructif, il faut donc que tu demandes de nouveaux exercices à ton professeur de management, qui se fera une joie de t’en donner j’en suis sûre. Et surtout, il n’y a pas d’impasse qui soit ! Les calculs ont tous la même probabilité de tomber, que ce soit le risque financier, d’exploitation, l’investissement, le calcul de coût, le compte de résultat ou encore le bilan, tu dois tous les maîtriser.

2) Au niveau de l’analyse, tu dois ficher des réponses types. Je te conseille de savoir ce que tu as à dire pour analyser chaque calcul. Il te faut une structure d’argumentation sans pour autant tomber dans le copier-coller puisque chaque cas possède ses spécificités. Je pourrais, si cela est nécessaire, écrire un article sur ce qui doit impérativement figurer dans ton analyse pour chaque calcul. 

 

5. Une conclusion 

Ça, c’est un peu mon petit truc à moi, j’étais la seule à le faire dans ma promo ce qui me permettait de me différencier au moins un peu. J’avais acquis la rapidité nécessaire pour finir mes devoirs quasiment à coup sûr, j’ai donc voulu pousser l’exercice plus loin en rédigeant une ou des conclusions pour apporter un supplément au cas qui m’était proposé.

Ce que je te conseillerais particulièrement, c’est surtout de faire une conclusion générale du dossier. Il faut penser à garder cinq minutes à la fin du devoir pour la rédiger, prendre du recul et montrer que tu as retenu l’essentiel du cas que tu viens de traiter. Tu peux utiliser une théorie pour illustrer ton propos ou simplement écrire un bref récapitulatif sans tomber dans la redite. Le but est surtout d’apporter de la valeur à ta copie en sortant de la rédaction traditionnelle et en poussant la réflexion plus loin que les autres candidats.

 

Et voilà, tu sais tout ce qu’il y a à savoir sur l’épreuve de management ECT. C’est le moment pour toi d’investir en capital humain, de ne pas te relâcher, d’appliquer ces conseils lors de chaque DS, et tu verras vite les résultats. Comme je l’ai déjà dit, il n’y a qu’à force d’entraînement que tu vas t’améliorer. Pendant le confinement, je faisais un DS de management par semaine, je n’ai pas lâché cette matière et c’est ce qui m’a permis d’avoir de bonnes notes au concours. Tu vas y arriver, stay focus ! 

Agathe Daviet

Étudiante à emlyon Business School après une CPGE ECT au lycée Chevrollier.