Comment travailler seul chez soi ? Comment travailler seul chez soi ?
Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures de confinement pour au moins 15 jours, tu te demandes comment tu vas trouver la motivation... Comment travailler seul chez soi ?

Alors que le gouvernement vient d’annoncer des mesures de confinement pour au moins 15 jours, tu te demandes comment tu vas trouver la motivation de travailler seul jusqu’aux concours ? Si toi aussi tu as du mal à réviser à la maison, cet article est fait pour toi. Major-Prépa t’a déniché les meilleurs conseils pour être le plus efficace possible, même en cette période un peu particulière !

 

La base : une bonne hygiène de vie et un cadre agréable pour une ambiance studieuse

C’est du vu et revu, mais on a connu trop d’élèves manquer de concentration à cause de ça : la motivation commence par un environnement propice au travail. Dans les faits, il faut que tu gardes une certaine discipline, même en étant enfermé chez toi. Tout d’abord, ne reste pas en pyjama toute la journée et habille-toi : ton cerveau comprendra qu’il doit sortir du mode « chill » pour s’activer. Deuxième règle : dégage ton lieu de travail. Si tu travailles sur un bureau mal rangé et/ou encombré, tu auras du mal à ne pas te disperser. Au contraire, un espace dégagé avec le strict minimum t’empêcheras d’être déconcentré par tout et n’importe quoi. Aussi, ne travaille pas sur ton lit : il doit te servir uniquement à dormir ou à te détendre ! Tu risques d’avoir des problèmes de sommeil si tu mélanges espace de travail et espace de repos.

Si tu veux plus de conseils pour lutter contre la procrastination, tu peux retrouver ici toutes nos astuces pour la combattre.

 

L’organisation du temps de travail : la clé de la réussite

Travailler seul est plus compliqué qu’en groupe… Et il faut être d’autant plus organisé pour se concentrer. Ta priorité ? Faire un planning réaliste. Nous t’en avons d’ailleurs préparé quelques-uns ici, dont tu peux t’inspirer. Tu peux également utiliser des méthodes connues de concentration. Il y a par exemple la méthode Pomodoro : à l’aide d’un chrono, découpe tes révisions en périodes de 25 minutes (oui oui, pas plus), séparées par 5 minutes de pause (oui oui, pas moins). L’alternance entre phase de révisions courtes mais intenses et repos garantit un niveau de concentration élevé.

 

Lire aussi : Interview du champion de France de mémoire – Comment mémoriser efficacement les cours ?

 

Éloigne-toi des réseaux sociaux pendant ta pause: tu risques d’y passer plus de temps que prévu ! Le chronomètre peut également t’aider à rythmer ta journée et à passer plus facilement d’une matière à une autre : mets une alarme à chaque fois que tu dois changer d’activité. N’oublie pas cependant de mettre ton téléphone en mode avion pour ne pas être déconcentré !

 

La force du travail de groupe, envers et contre tout

Alors oui, on sait, tout le monde n’a pas la chance d’être confiné avec ses meilleurs potes de prépa. Pourtant, rien ne t’oblige à rester complètement seul pendant tes révisions.  Si vous cherchez à vous motiver ensemble, vous pouvez vous appeler en vidéo, mettre votre tél/ordi devant vous, et travailler les uns en face des autres. Attention tout de même à ne pas oublier de charger vos appareils pour les moments où vous en aurez réellement besoin, et à ne pas se déconcentrer ! Un parent coincé en télétravail ou une sœur ou un frère qui révise le bac feront aussi l’affaire. Le principal est de te sentir entouré et un peu… surveillé.

 

Les petits conseils en plus, pour se mettre en mode concours

Certains préfèrent mettre de la musique pour se concentrer : on trouve sur YouTube des musiques spéciales concentration (comme cette vidéo, testée et approuvée par notre équipe), à moins que tu ne préfères une playlist plus musicale, concoctée par nos soins et que tu peux retrouver ici.

 

Si comme d’autres tu préfères le silence, mettre des boules quies peut être une bonne option, même si ton espace de travail est déjà calme. Déjà, cela te permettra de t’isoler de l’extérieur et de te concentrer, mais aussi de te préparer aux conditions réelles des épreuves. Rappelons-le, les casques anti-bruit sont interdits pendant les épreuves !

Tu dois également prendre l’habitude de travailler sur un plan de travail restreint. Les tables de concours sont moins larges que la table de ton salon, et gérer correctement ton espace représente le jour J un gain de temps précieux  (surtout en cartographie). Pour les plus bordéliques, il faut donc faire attention à ne pas trop s’étaler.

Ysaline Bortone-Bouvet

Etudiante à HEC Paris