Le Bullet Journal, l’alternative aux agendas, post-its et compagnie Le Bullet Journal, l’alternative aux agendas, post-its et compagnie
Aujourd’hui on te propose une alternative aux agendas pour s’organiser dans son travail : le bullet journal.   Bullet Journal… Késako ? Le Bullet... Le Bullet Journal, l’alternative aux agendas, post-its et compagnie

Aujourd’hui on te propose une alternative aux agendas pour s’organiser dans son travail : le bullet journal.

 

Bullet Journal… Késako ?

Le Bullet Journal est un concept inventé par un graphiste new-yorkais, Ryder Carrol. C’est  « un outil pour aider les gens à s’organiser ». Ça tombe bien, le mot d’ordre en prépa est justement l’organisation! Et en plus c’est assez simple à réaliser. Au revoir les applications, l’ordinateur ou le téléphone, il suffit simplement d’un carnet vierge et de laisser libre cours à ton imagination. Ce système d’organisation permettrait d’améliorer sa productivité et donc d’éviter la procrastination (l’activité favorite de l’élève de prépa !), d’être BEAUCOUP plus organisé et d’avoir une activité récréative car c’est un carnet DIY (Do It Yourself pour les non-initiés).

Créer un « BuJo » (pour les intimes), c’est regrouper des to-do-list, des notes et moduler son agenda selon ses priorités, et j’en passe! Mais alors, si on mélange tout, on ne risque pas de s’embrouiller encore plus? Eh non, pas si on suit l’objectif principal : l’ORGANISATION. En créant un index au début du carnet et en numérotant soigneusement les pages, tout devient super facile à retrouver. Fini l’agenda et les post-it en vrac: le Bullet Journal est l’alternative idéale pour tous les bordéliques!

 

L’art du Bullet Journal

Si cet outil peut s’avérer indispensable, il faut néanmoins prendre le temps de le créer. Sur son site internet mais aussi sur YouTube, l’inventeur du Bullet Journal nous livre tous ses secrets, étape par étape. Bien sûr, il n’est pas nécessaire d’en faire une oeuvre d’art, et s’il est bien fait, on peut se contenter du strict minimum.

Je suis moi même une adepte du Bullet Journal, et je vais te livrer quelques conseils pour créer ton BuJo et l’adapter à ton année de prépa. C’est simple, pour créer ton Bujo, il te suffit d’un carnet (j’ai tout de suite acheté un petit cahier de 192 pages pour éviter de changer de Bujo en cours d’année), de stylos ou de feutres (selon tes envies) et d’une règle. Le concept est simple et personnalisable, et s’adapte donc aux envies et besoins de chacun! Ce carnet doit vous ressembler.

 

La méthode, étape par étape

bullet-journal-1

Il faut tout d’abord créer un index, c’est LA base du BuJo, l’élément essentiel pour t’y retrouver. Je te conseille de consacrer au moins 4 pages à l’index. C’est simple, il suffit juste d’écrire INDEX en haut des pages. A chaque fois que tu ajoutes une nouvelle entrée, note-là dans l’index, c’est un aperçu de ce qu’il y a dans ton Bullet Journal et c’est comme ça que tu pourras t’y repérer. N’oublie pas de numéroter tes pages !

2

 

Il te faudra ensuite deux doubles pages, c’est ta « vue annuelle ». Sépare chaque page en trois et consacre chaque case à un mois de l’année. (Si tu t’en sers pour la prépa, je te conseille de te baser sur l’année scolaire et de commencer en septembre). Tu peux y marquer tout ce que tu veux: les anniversaires, les dates des vacances… Cela te sert simplement à avoir une vue d’ensemble de l’année. Avec la prépa, reporter les dates des DS sur ce calendrier peut t’aider à avoir une vue d’ensemble de tout le boulot que tu dois fournir et ainsi te permettre à planifier tes révisions. Mais il ne faut pas oublier que ton BuJo reste personnel et que si cela ne te convient pas, tu peux, par exemple, imprimer un calendrier déjà fait et le coller dans ton carnet. N’oublie pas de numéroter les pages et de faire une nouvelle entrée dans l’index.

3

 

Maintenant, prends une autre double page qui sera ta « vue du mois ». Sur la page de gauche, il faut écrire le mois, puis tout à gauche, en colonne, note le numéro et la lettre de chaque jour. Si tu veux, tu peux séparer cette vue d’ensemble en trois colonnes matin, après-midi et soir. Libre à toi d’organiser ta vue du mois, en fonction de ce que tu as besoin. Sur la page de droite, tu peux écrire « choses à faire ». Cette page sert à répertorier tout ce que tu veux faire durant le mois. Si tu y notes toutes tes colles, tu peux ainsi voir comment s’organisent tes semaines et planifier tes révisions, tes moments de détente au fur et à mesure.

4

 

Pour t’organiser dans tes tâches, tu peux adopter le système de signe suivant (et l’adapter) :

ou . pour indiquer une tâche à effectuer

X pour indiquer une tâche effectuée

pour indiquer que la tâche a été reportée

/!\ pour indiquer que la tâche est urgente et doit être faite rapidement

o pour tes rendez-vous

 

Enfin, il te faut créer ton « agenda ». Ecrit le jour et la date comme titre et note les tâches et les événements de la journée en utilisant le système de signe. Tu peux ainsi voir ce qui est le plus important. Je te conseille de revenir dessus plusieurs fois dans la journée pour t’assurer que tu n’oublies aucune tâche.

Il est même possible de créer des collections: séries à regarder, cours à ficher, recettes de cuisines etc. Les possibilités sont infinies, il te suffit juste d’aller à la prochaine page blanche, d’écrire ton titre, de marquer cette nouvelle entrée dans l’index et de laisser parler ton imagination. Pour la décoration c’est toi qui décide: épuré ou coloré, simple ou branché, avec ou sans illustration; tu es le maître de ton Bujo!

 

L’utiliser au quotidien

Le tout n’est pas de le faire, il faut aussi l’utiliser ! Et c’est facile, il suffit de prendre 5 minutes après le repas, en revenant des cours ou le soir avant d’aller au lit. Deux choses sont essentielles : faire le point sur ce que tu as eu le temps de faire dans la journée, et faire ta to-do-list pour le lendemain. Et voilà tu n’as qu’à aller dormir l’esprit tranquille ! Bien sur, si tu as des idées ou des nouvelles tâches à faire dans la journée, n’hésite pas à sortir ton carnet et à les écrire dedans!

A la fin du mois, tu peux également prendre le temps de créer une nouvelle entrée pour le mois suivant, afin d’être tranquille le reste du temps ! Vois le côté positif, c’est un carnet DIY alors c’est avant tout un plaisir de le faire, ce n’est surtout pas une corvée. De plus, en regroupant à la fois travail et loisir dans un même carnet voire sur une même page, tu seras plus motivé à travailler ton concours blanc le lundi si le mardi tu vas au cinéma à 20h (coucou Clelia).

 

En bref, le Bullet Journal peut t’être d’une très grand utilité durant tes années prépa.

Manon Gomes

Préparationnaire à plein temps au Lycée Henri Poincaré de Nancy, je donne un coup de pouce à Major Prépa à mes heures perdues.