Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version bizuth Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version bizuth
Cela fait 1 mois et demi que vous avez découvert l’univers de la prépa, alors il est grand temps de souffler un peu !... Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version bizuth

Cela fait 1 mois et demi que vous avez découvert l’univers de la prépa, alors il est grand temps de souffler un peu ! C’est le premier objectif des vacances de la Toussaint.

Vous avez pu le constater : le rythme est très différent de celui que vous avez eu au lycée. De très nombreux nouveaux préparationnaires réussissaient relativement bien en terminale sans pour autant travailler énormément. Cette époque est désormais révolue.

Ces premières vacances seront ainsi l’occasion pour les plus efficaces de se détacher vers le sommet de leur hiérarchie de classe. Pour d’autres, ces vacances doivent être l’occasion de repartir sur le bon pied après un début d’année difficile !

 

Le diagnostic :

A priori, vous avez eu un DS dans chaque matière. Vous avez donc votre « niveau de départ » dans chacune d’elles. Si vous avez obtenu des mauvaises notes, pas de panique, sachez que la préparation des concours dure 2 ans et non un mois et demi ! A l’inverse, si vous avez bien démarré, il ne faut pas ralentir car derrière, une horde de près de 10 000 préparationnaires travaillent d’arrache-pied afin de vous dépasser !

A ce stade de l’année, le travail essentiel repose sur la méthodologie, à la fois celle que vous adoptez afin d’apprendre votre cours tout comme celle des épreuves du concours. Les vacances de la Toussaint apparaissent dès lors comme l’occasion rêvée d’y voir plus clair.

 

Le planning de travail :

Sur les 16 jours de congés, il faut se laisser une pause de quelques jours (3 à 5) où vous déconnectez complètement des cours afin de vous reposer efficacement. Vous pouvez les placer au début si vous êtes réellement fatigués, vers le milieu ou bien à la toute fin. Dans ce dernier cas, vous devrez donc vous obliger à travailler efficacement durant la première dizaine de jours de vacances.

Pour vous donner un exemple d’organisation de la quantité de travail et des matières, voici le planning d’une semaine complète de travail : Planning TOUSSAINT 1A

 

Par matière :

Mathématiques :

Pilier du travail en voie scientifique et matière incontournable dans les voies éco et techno, les mathématiques doivent occuper une place centrale dans votre travail, comme vous avez pu le constater dans le planning. En ce début de première année, il convient de s’assurer que vous maîtrisez parfaitement le cours et les exercices d’ores et déjà abordés.

Dîtes-vous que les notions vues en début de première année sont souvent négligées par les étudiants, ce qui peut s’avérer cruel lorsqu’une épreuve HEC les met en valeur (c’est très souvent le cas, pensez aux racines n-èmes de l’unité tombées en maths HEC S 2015 !) Alors ne perdez pas de temps et travaillez-les intensément, car il faudra s’en souvenir pour votre épreuve de maths en … avril-mai 2017 !

 

Géopolitique/Économie :

Si vous avez déjà eu des matières assez proches au lycée, vous avez pu constater que leur travail est bien différent car bien plus intense ! Il est donc grand temps de reprendre les cours de début d’année. Profitez de cette période pour élaborer un modèle de mise en page de vos documents. Par exemple, si vous prenez votre cours sur ordinateur, mettez en gras les termes importants et surlignez les concepts en jaune, les noms et les titres d’ouvrages importants en vert et les chiffres importants en bleu (c’était mon code couleur, adoptez le vôtre). Vous y gagnez énormément de clarté lorsque vous relirez votre cours.

Vous faîtes peut-être partie des adeptes du fichage de cours, il est alors grand temps de combler le retard que vous avez peut-être pris. Mais faîtes le de manière efficace car bien souvent, ficher son cours rime avec perte de temps…

Dans tous les cas, il est grand temps de se mettre à utiliser des logiciels indispensables qui vont permettront de vous souvenir de la moindre date, du moindre auteur et du moindre concept le jour J, c’est-à-dire pour vos dissertations et vos oraux de 2017. Il s’agit d’Interlex et d’Anki, à télécharger ici.

 

Langues :

C’est certainement dans ces deux matières que le gouffre entre le niveau exigé au lycée et celui en prépa est le plus profond… Ces premières vacances doivent être l’occasion de revoir les bases grammaticales ainsi que les fondamentaux (verbes irréguliers et déclinaisons par exemple) des langues.

Comme indiqué sur le planning, vous devez tous les jours travailler vos deux langues, il ne faut surtout pas les délaisser. Ces vacances peuvent aussi être l’occasion de rechercher des podcasts ou des chaînes YouTube que vous pourriez suivre pour améliorer votre anglais durant les nombreux temps morts dont vous disposez.

 

Culture générale :

Matière souvent négligée en première année, elle s’avère terrible et annihile les chances d’admission de nombreux admissibles à HEC lors des oraux… A l’inverse, ceux qui la travaillent assurent une bonne note dans cette terrible épreuve où les moyennes sont ridiculement basses. Quand bien même vous ne visez pas HEC (mais à minima une top 5 !), la culture générale s’avère utile pour les épreuves écrites où vous pourrez exploiter des références vues en première année et qui n’auront pas été vues par tous vos camarades en seconde année, de quoi améliorer votre copie et donc vos admissibilités.

En pratique, prenez deux ou trois soirées reprendre le début du cours de première année. Par la suite, vous pouvez lire des oeuvres ou regarder des films recommandés par vos professeurs. Lors de ces premières vacances, le travail de la culture générale est certainement le plus agréable, profitez-en et sachez que si vous n’appréciez pas la matière, cela vous jouera des mauvais tours et il sera difficile de combler son retard (ce qui a été mon cas !)

 

Organisation :

Seul ou en groupe ?

Si lors des vacances de la Toussaint en première année, il est assez rare de se réunir sous le même toit pour travailler ensemble (cela deviendra une habitude en deuxième année), essayez néanmoins de travailler par groupe de 2 à 4 (de niveau hétérogène si possible), cela vous obligera mutuellement à être sérieux. Néanmoins, à cette période de l’année, si vous préférez travailler seul, il n’y a absolument aucun problème.

Pauses :

Comme vous le constatez dans le planning, il y a de nombreux créneaux de pauses. Utilisez les pauses du midi et du soir pour bien manger (c’est essentiel, mais on vous fait confiance pour cela !  😉 ) Pour la pause située en fin d’après-midi, profitez de ce créneau pour faire une promenade ou un footing d’au moins 20 minutes (plus si nécessaire) ou une activité sportive de votre choix qui vous permettra de réellement décompresser et de vous aérer.  Évitez Facebook, Youtube ou encore la télévision, ce ne sont pas des loisirs « efficaces » dans la mesure où il est très difficile de n’y passer qu’une demi-heure et que vous ne changez pas fondamentalement d’environnement.

 

Musique :

Nombreux sont ceux qui déconseillent la musique lorsque vous travaillez, l’accusant d’altérer votre concentration et donc votre efficacité au travail. Néanmoins, chez certains, la musique peut aider à créer un cadre vous poussant à mieux travailler. Profitez de ces premières vacances pour essayer de voir si la musique a un impact positif ou négatif sur votre degré de concentration.

Travaillez avec la musique si et seulement si celle-ci ne risque jamais de détourner votre cerveau de la tâche à faire. Si cela est difficile pour de très nombreuses personnes, cela peut créer une excitation, une euphorie dans le travail chez d’autres. A titre personnel, la musique a considérablement amélioré ma concentration et mon efficacité. Et j’écoutais de tout, du jazz à l’électro en passant par du rock et de la pop… Non seulement la musique m’isolait totalement de l’environnement extérieur, mais elle devenait une sorte d’habitude qui dans mon cerveau associait « écoute de la musique » avec « travail ». Mais attention, ceci n’est pas le cas chez tous et certains trouveront ce propos totalement déplacé. Prenez le temps de tester et regardez si cela est efficace chez vous !

 

Version carré

Mehdi Cornilliet Fondateur

20 ans, étudiant à HEC, ancien étudiant au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *