Eco Droit ESSEC 2013 – Sujet Eco Droit ESSEC 2013 – Sujet

Cette épreuve d’eco droit a été conçue par l’ESSEC et dure 4h. Elle est structurée en une partie « Economie » composée de deux parties : la note de synthèse et la réflexion argumentée et d’une partie « Droit », elle aussi composée de deux parties : la mise en situation juridique et la veille juridique.

Plusieurs écoles de la BCE utilisent cette épreuve afin d’élaborer le classement de la filière ECT : Audencia BS, EDHEC BS, emlyon bs, ESCP Europe, ESSEC BS, Grenoble EM, HEC Paris, IMT, Montpellier BS, SKEMA BS et Toulouse BS.

 

En économie : note de synthèse et réflexion argumentée

La note de synthèse portait sur sur le socle de la protection sociale. Pour la réaliser, les candidats devaient s’appuyer sur 4 documents.

En premier lieu, un extrait de « Socle de protection sociale pour une mondialisation juste et inclusive » constitue le premier document. Il donne les arguments en faveur de sa mise en place globalement. Le document suivant, extrait de la Revue de la mutualité interprofessionnelle et rédigé par Martin Hirsch, pose la question du socle de la sécurité sociale en France. Le troisième document, publié par l’OCDE, illustre les dépenses sociales dans différents moyens au moyen d’un histogramme. Le quatrième document, publié par le BIT, met en avant les difficultés de la mise en place de ce socle. Pour terminer, le dernier document, publié par l’Organisation Mondiale du Travail, est un graphique explicatif sur le fonctionnement de la sécurité sociale.

Le sujet d’économie se terminait par une réflexion argumentée posant la question : « La protection sociale est -elle un amortisseur des effets de la crise économique contemporaine ? ».

En droit : Mise en situation juridique et veille juridique

Dans un deuxième temps, le sujet de droit commençait par une mise en situation juridique composée de 5 questions. La situation juridique concernait les Conserveries La Sardine Bretonne.

Les deux premières questions portent sur les conditions de validité et la titularité d’un brevet portant sur l’invention faite par un salarié. Les deux questions suivantes portent sur la règlementation concernait le temps de travail quotidien et hebdomadaire légal maximale. La dernière question porte sur le litige que connaît l’entreprise avec un client qui a été livré après la date souhaitée.

Enfin, le sujet de droit se termine sur un court développement portant sur le thème de veille juridique. Le thème 2013 était « l’entreprise et l’information ». Le candidat se devait de répondre à la question suivante : « Quelles sont les obligations d’information qui pèsent sur les entreprises ? ».

Accéder au sujet d’éco droit 2013

Accéder au rapport de jury d’eco droit 2013

Retour à la liste des sujets d’eco droit