Culture générale EDHEC-ESSEC 2016 – Analyse du sujet Culture générale EDHEC-ESSEC 2016 – Analyse du sujet
Découvrez le sujet de la dissertation de culture générale EDHEC-ESSEC 2016 : https://major-prepa.com/concours/inside-concours/culture-generale-edhec-essec-2016/   Cette année, et pour la première fois depuis 2 ans,... Culture générale EDHEC-ESSEC 2016 – Analyse du sujet

Découvrez le sujet de la dissertation de culture générale EDHEC-ESSEC 2016 : https://major-prepa.com/concours/inside-concours/culture-generale-edhec-essec-2016/

 

Cette année, et pour la première fois depuis 2 ans, le prix du sujet WTF de culture générale revient à l’épreuve EDHEC-ESSEC, épreuve dont le sujet n’est pas sans rappeler la principale œuvre de Rudyard Kiplng. Alors, si comme Bagheera, la panthère noire, vous vous êtes fait enfermé dans une cage à 14h, avez-vous réussi à vous libérer et devenir comme elle la créature la plus féroce de la jungle à 18h ? Éléments de réponse par Romain Treffel :

 

Exemples possibles de « livres de la nature » :

  • Des encyclopédies sur la nature comme L’Histoire naturelle de Buffon
  • Des récits sur l’origine du monde (notamment religieux)
  • Des ouvrages de science « occulte » (ex : magie, alchimie) qui prétendent révéler les lois immuables cachées expliquant le fonctionnement de la nature

[sociallocker id=5757]

Remarques préliminaires :

  • Pas de question comme à HEC
  • Sujet encore relativement facile parce que « livre » n’est pas un concept

 

Définitions :

  • Livre : support de la connaissance, il fait la médiation entre l’information et l’être humain ; il peut aussi s’agir de fiction
  • Nature : 1. Etymologie : le latin nascor signifiant « naître » ; 2. Définition précise à privilégier ici : l’ensemble des éléments naturels, c’est-à-dire qui étaient là à l’origine ou qui préexistent à l’homme, l’environnement ; 3. Définition large plus difficile à manœuvrer ici : l’ensemble de ce qui est

 

Éléments de problématisation :

– Sens de la préposition « de » : sur la nature (ça n’est pas la nature qui écrit le livre) –> il est donc question ici de connaissance de la nature

– Importance du singulier : il s’agit ici d’un seul livre dont on imagine qu’il regrouperait tout le savoir disponible sur la nature, d’une seule et même vérité ou version

– Dimension symbolique très importante du livre : la connaissance, la vérité, l’élévation de l’âme, etc.

– Le livre fait 2 choses : 1. il raconte ; 2. il transmet la vérité

– Un tel livre n’existe à l’évidence pas : faire « le livre de la nature » apparaît donc comme une ambition démesurée qu’il convient de remettre en cause

 

Problématique : la nature tient-elle dans un livre ?

 

I/ Si les hommes font volontiers le récit de la nature…

A/ les récits sur l’origine du monde (la Théogonie d’Hésiode, la Genèse dans La Bible, etc.)

B/ les mythes pour expliquer les phénomènes naturels (La pensée sauvage, Lévi Strauss)

C/ la nature comme inspiration poétique (les Contemplations de Hugo) ou romanesque (les romans de Jack London)

 

II/ …ce n’est qu’avec la science moderne qu’ils sont en mesure d’acquérir une connaissance détaillée et exhaustive de la nature…

A/ l’attitude du scientifique par rapport à la nature (Novum Organum, Bacon)

B/ l’émergence de la rationalité moderne fait naître la volonté de faire tenir toutes les connaissances sur la nature dans un livre (le meilleur exemple : l’Encyclopédie de Diderot etc.)

C/ connaissance de plus en plus fine de la nature : l’exemple des fractales (Mandelbroot)

 

III/ …mais le projet d’en faire « le livre de la nature » semble nécessairement limité.

A/ un livre truffé d’erreurs, en constante correction : le processus de la science selon K. Popper (La logique de la découverte scientifique)

B/ un livre inachevé : il reste beaucoup à découvrir (exemple de l’incohérence entre la physique quantique [infiniment petit] et la physique relativiste [infiniment grand] –> tentatives comme la théorie des cordes cf. L’Univers élégant, Brian Greene)

C/ un livre biaisé : l’homme interprète dans la nature ce que son logiciel de penser lui permet d’interpréter (Critique de la raison pure, Kant)

[/sociallocker]

Romain TREFFEL

Romain Treffel enseigne la culture générale ainsi que l’économie. Il est auteur de deux manuels dans ces deux matières, à savoir 1000 idées économiques et 1000 idées de culture générale). Il a étudié la théorie et l’histoire économiques à l’ESCP Europe, la philosophie de l’économie à la Sorbonne et la politique économique à l’École Normale supérieure.

Échangez vos impressions avec d’autres préparationnaires à propos de ce sujet  : http://www.forum-commerce.com/

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.