Les premiers chiffres du concours 2016 Les premiers chiffres du concours 2016
  Ecricome et la BCE ont tous deux publié leur nombre de candidats par école ainsi que de nombreuses autres statistiques à propos de... Les premiers chiffres du concours 2016

 

Ecricome et la BCE ont tous deux publié leur nombre de candidats par école ainsi que de nombreuses autres statistiques à propos de vous, candidats au concours 2016 !

 

Une hausse du nombre de candidats passant les concours

Avec 10 434 candidats à la BCE et 8082 à Ecricome, nous observons une légère hausse du nombre de candidats passant les concours par rapport à l’an passé. Si la BCE gagne 135 candidats, Ecricome en perd 79, ce qui signifie que s’il y a plus d’étudiants passant le concours, plus nombreux sont deux qui se détournent d’Ecricome, soit car ils présentent de nombreuses écoles plus sélectives (qui augmentent leur nombre de places), soit car ils jugent les 3 écoles trop sélectives et ne présentent par conséquent que la BCE.

54% des candidats à la BCE sont…des candidates. Ce pourcentage atteint 56% à Ecricome et s’avère en hausse dans les deux banques d’épreuves. La proportion de candidats de la région parisienne et celle de ceux domiciliés en Outre-mer ont tendance à diminuer, de près de 3% dans les deux banques. La hausse s’explique avant-tout par une hausse remarquée du nombre de candidats étrangers : ils étaient 553 l’année dernière, ils sont désormais 656 à la BCE, soit une hausse de 18,6%. Belle internationalisation de la filière !

Nous notons aussi une baisse du nombre de cubes candidats à Ecricome : -9% (de 1077 à 984) et une forte hausse du nombre de biuzth : +47% (de 68 à 100). Ces mêmes tendances ne se dessinent pas à la BCE où le nombre de bizuths n’augmente que de 5% (de 355 à 373) et celui des cubes augmente aussi, de 3% (1688 à 1741) !

 

La voie ECE dominante

Alors que l’année dernière, on dénombrait plus de candidats en filière ECS que dans celle ECE, la domination numérique des filières s’est inversée cette année. Avec un gain de 187 candidats en voie ECE (4056) et une perte de 95 candidats en voie ECS (3817), c’est cette première qui domine à la BCE. Ecricome connaît des mouvements similaires, mais les ECS restent légèrement dominants. La voie ECT s’affiche encore en nette progression (7%) et regroupe désormais près de 1400 candidats ! A l’inverse, la voie littéraire s’affiche en baisse de 5% à Ecricome (519 candidats) et de 4% à la BCE (1165 candidats).

 

Toujours plus de boursiers

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la filière continue à s’ouvrir aux étudiants boursiers. De 24,6% en 2015 à 24,9% en 2016 à la BCE, elle passe de 27,8% à 28,9% à Ecricome. La gratuité des concours leur permet aussi de présenter plus d’écoles : avec une moyenne de 14,53 écoles, ils sont loin devant les non-boursiers qui se limitent à 8,90, pour une moyenne de 10,30 écoles par candidat.

 

Les écoles qui attirent le plus de candidats

Avec son inscription commune pour les 3 écoles de la banque, KEDGE BS, ICN Nancy-Metz et NEOMA BS s’affichent en tête des écoles les plus présentées par les candidats. A la BCE, Audencia domine toujours : l’école nantaise est présentée par 7807 candidats (soit 75% des inscrits à la BCE) ! Suivent Grenoble EM, l’EMLYON, Toulouse BS, SKEMA puis l’EDHEC, toutes ayant plus de 7000 candidats. Les écoles plus sélectives attirent moins de candidats : 6053 pour l’ESCP Europe, 5638 pour l’ESSEC et 5239 pour HEC Paris.

Du côté des écoles optant pour l’inscription groupée, le constat est partagé. Si le trio EM Strasbourg – ESC Rennes – Montpellier BS attire 172 candidats de plus (5825), les cinq autres écoles formant une autre alliance perdent 95 candidats.

Deux écoles se démarquent par leur très forte variation : SKEMA gagne 403 candidats, affirmant son regain d’attractivité pour l’école qui pénètre dans le top 10 SIGEM tandis que l’INSEEC perd 472 candidats (plus de 15% de baisse), ceci étant dû à la fin de la gratuité du passage de l’école au concours.

 

Retrouvez le classement des écoles qui attirent le plus de candidats :

RangEcoleCandidats 2016Candidats 2015Evolution
1KEDGE BS80828161-79
1ICN Nancy-Metz80828161-79
1NEOMA BS80828161-79
4Audencia BS7807774562
5Grenoble EM73687370-2
6EMLYON BS72737325-52
7Toulouse BS7192711775
8SKEMA BS70426639403
9EDHEC BS7026697650
10ESCP Europe60536056-3
11EM Strasbourg BS58255653172
11ESC Rennes School of Business58255653172
11Montpellier BS58255653172
14ESSEC5638561721
15HEC Paris52395255-16
16EM Normandie33333428-95
16ESC La Rochelle33333428-95
16ESC Pau33333428-95
16ESC Troyes33333428-95
16ISC Paris BS33333428-95
21Telecom EM3123307350
22ESC Dijon2817276552
23INSEEC BS25222994-472
24ISG International BS15811608-27
25ESC Clermont1416-
26Brest Business School1230-
27ENS Cachan68661373
28ENSAE ParisTech48842761
29ESM de Saint-Cyr16115011

 

Voir aussi : Barres d’admissiblitésSimulateur d’admissibilitésSélectivité à l’oral

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.