Interview de Thibault et Antoine, étudiants à NEOMA BS Reims (2017) Interview de Thibault et Antoine, étudiants à NEOMA BS Reims (2017)
Futurs admissibles à NEOMA, tu souhaites en savoir davantage sur la vie des étudiants de l’école Rouenno-Rémoise ? Voici le témoignage de Thibault et... Interview de Thibault et Antoine, étudiants à NEOMA BS Reims (2017)

Futurs admissibles à NEOMA, tu souhaites en savoir davantage sur la vie des étudiants de l’école Rouenno-Rémoise ? Voici le témoignage de Thibault et Antoine, deux étudiants de première année passés par la classe préparatoire 🙂 !

 

AVANT L’ECOLE

Vos prépas respectives 
Antoine : Lycée Gaston Berger, voie ECS, Lille, Haut de France
Thibault : Lycée Alfred Kastler, voie ECE, Cergy, Val d’Oise
Vos notes à Ecricome
Antoine.B Anglais: 12,75 / Espagnol: 9,25 / Maths: 14,25 / HGGMC: 11 / Philo: 7 (ouais bon ..) / Lettre: 6 (Je porte toujours plainte d’ailleurs !)

Oral : 19/20 à l’entretien / 16/20 en Anglais et 10/20 en Espagnol
Thibault.L : Anglais : 11,5 / Espagnol : mdr vas y c’est chaud (1,5 de mémoire) / Maths : tendu aussi, 2 je crois, qu’on m’explique / ESH : 19 / Philo : 14 / Français : 13
Oral : 19/20 à l’entretien / 17/20 en Anglais et 16/20 en Espagnol (oui oui qu’on m’explique ma note d’écrit)
Comment s’est passé votre oral d’entrée à NEOMA ?
Antoine : Épreuves plutôt classiques: un entretien de personnalité, et deux oraux de langues avec un document audio à préparer pendant 20 min. Ces entretiens se sont relativement bien passés: 19 en entretien de personnalité, 16 en Anglais et 10 (bien mérités au vu de la performance) en Espagnol.
Je ne suis resté que sur la journée ou j’ai passé mes oraux mais les admisseurs ont su me donner envie de choisir NEOMA.

Thibault : Epreuve effectivement très classique accompagné d’un jury bienveillant. J’ai passé les langues à KEDGE Bordeaux, je n’ai donc que passé mon entretien de personnalité.
J’étais assez concentré et je ne suis resté qu’un jour au campus avant de repartir, je ne garde personnellement pas un souvenir génial des admissibles même si les admisseurs mettaient l’ambiance, c’est indéniable et que dans l’ensemble tout le monde a vraiment kiffé !

LA VIE A NEOMA REIMS

Comment se passe l’année de 1A à NEOMA ?
Antoine : La première année semble aménagée pour que l’on puisse vraiment s’investir pleinement dans les projets associatifs (même si les profs ne sont pas toujours de cet avis). J’ai eu la chance d’intégrer la Junior Entreprise de NEOMA (Neoma Reims Conseil) ainsi que l’association Prepa’Remois, une belle association de tutorat de jeunes élèves considérés défavorisés.
En termes de sport, NEOMA propose de nombreux sports. Pour ma part je fais partie de l’équipe de volley « les Deglingos » et je dois dire que ça fait du bien de reprendre le sport.

Thibault : La première année permet effectivement de se consacrer pleinement aux projets associatifs de l’école. Pour ma part j’étais membre de Prépa’Rémois pour le Pôle ECT (association de tutorat) et de ACCES (Arts de la table, Champagne, Culture et EntrepriseS), l’association « luxe » de l’école.
J’ai également listé BDS et je fais partie de l’équipe de Futsal, « les Bulgares ». Bref, quand on veut s’impliquer pleinement dans la vie associative de l’école, je peux vous promettre qu’on a pas le temps de s’ennuyer!

 

Y’a-t-il un stage obligatoire en 1A ? Si oui, comment se passe-t-il / s’est-il passé pour vous ?
Antoine : Oui à la fin de la première année (année pré-master) il y a un stage d’au moins 12 semaines. D’ailleurs au moment ou je réponds à ces questions je suis moi-même dans ma période de stage chez Arcelor Mittal. C’est une bonne première approche du monde de l’entreprise.

 

Thibault : Le stage doit effectivement varier entre trois mois (minimum) et quatre mois (maximum). Comme Antoine, je suis en stage pendant quatre mois, chez Louis Vuitton Paris en Horlogerie-Joaillerie.
Quid de la vie extra-scolaire ? 
Antoine : A NEOMA la vie associative est rythmée par les trois bureaux (des Elèves, des Sports et des Arts) et ces trois bureaux sont renouvelés chaque année ce qui donne lieu à des campagnes entre 2 listes adverses pour chacun des bureaux. Croyez-moi on a pas le temps de s’ennuyer ! Pendant les campagnes il y a un événement quasiment tous les soirs et puis il y a les rendez-vous incontournables comme le week-end d’intégration (WEI pour les intimes), les open stages, les challenges sportifs, les afterworks d’associations et j’en passe!

 

Thibault : Entre les campagnes de liste (BDA, BDE et BDS), les événements sportifs (Challenge Ecricome, Derby de NEOMA, Coupe de France des ESC, les matchs au stade de Reims que le BDS propose), les conférences (conférences et dégustations vins et champagnes, intervention d’alumnis …) et j’en passe, la vie extra-scolaire est très rythmée à NEOMA.
Comment se déroulent les campagnes ? Pour quelles assos liste-t-on à Neoma ?
Antoine. B : A NEOMA on liste pour les trois bureaux, des élèves, des sports et des arts. Je n’ai pas listé à proprement parlé, j’étais soutien actif dans une liste BDE, ça m’a permis de voir l’organisation de l’intérieur, c’est beaucoup de boulot, de gestion, de temps investi mais c’est une expérience extraordinaire : tu listes avec une trentaine d’autres personnes qui deviennent comme une famille! C’est de loin l’expérience qui m’a le plus plu à NEOMA!

 

Thibault.L : Personnellement j’ai listé BDS, et on a gagné assez largement ! (non en vrai on s’est fait violer). Les campagnes demandent énormément d’engagement personnel, mais cela reste de très belles expériences qui permettent d’animer la vie associative de l’école pendant deux longs mois !

 

Outre la liste, avez-vous intégré une asso de l’école, dont vous êtes particulièrement fiers? Etait-ce difficile d’y entrer ?
Antoine : Je l’ai dit plus haut j’ai intégré la Junior Entreprise de l’école. C’est une association avec une sélection assez stricte car il y a une épreuve écrite et orale mais ça valait le coup. Fier d’en faire partie, cette structure propose aux entreprises des missions dans plusieurs domaines (Marketing, Finance ou encore les ressources humaines).

 

Thibault : J’ai intégré l’association « luxe » de l’école. La sélection est assez rude car la demande est très grande, mais si on est motivé cela ne représente pas trop de problème. J’ai été scotché par la qualité des conférences que l’association pouvait organiser, notamment en Oenologie et en Champagne ou de très grandes maisons viennent nous présenter leurs produits. Je vous conseille de lire l’interview de l’ancien président de l’asso publié sur Business Cool (lien)

 

Quel parcours envisagez-vous pour l’année prochaine ?
Antoine : L’année prochaine je voudrais faire le parcours Audit Expertise Comptabilité en alternance, donc en entreprise. C’est un parcours assez exigeant qui prépare en parallèle à un autre diplôme, le DSCG (diplôme de comptabilité).

Thibault : L’année prochaine je vais me diriger vers un parcours assez classique. Les 5 premiers mois je serai à Reims avec des cours fondamentaux, je partirai ensuite en stage 6 mois, probablement en marketing avant de réaliser mon échange d’un semestre dans l’une des 300 universités partenaires.

 

En quelques mots, qu’est-ce qui vous a fait choisir cette école, et Reims et Rouen ?
Antoine : Cette école propose des parcours réputés dans le domaine dans lequel j’ai prévu de continuer, notamment l’audit. Ensuite, si j’ai choisi Reims c’est un peu un hasard, j’y ai fait mes oraux et je m’y suis plu, je voulais pas risquer de choisir Rouen et de regretter par la suite.

 

Thibault : NEOMA proposait la spécialisation sectorielle luxe sur le campus de Reims qui m’intéressait particulièrement. C’est une école réputée même si la fusion peine encore à s’implanter dans les mentalités, mais elle continue du jouir de très beaux parcours, notamment en Finance avec le parcours CFA et le parcours Luxe.
Puisque rien n’est parfait, donnez-nous au moins un défaut de l’école 
Antoine.B Ah, je dirais la communication avec les élèves qui n’est pas toujours très claire.

 

Thibault.L : J’étais déçu par les cours que l’école propose. Après je pense très sincèrement que c’est partout pareil, que ce soit à HEC ou dans les écoles en bas de classement SIGEM. Mais après deux années de prépa, nous idéalisions tellement les écoles de co que la déception sur ce point est souvent au rendez vous.
Enfin, la douloureuse, quel est le prix de l’école ? Quels sont les modalités de paiement ?
Antoine : 3 années à NEOMA vont revenir à environ 30 000€, un gros investissement dont il faut tirer pleinement profit!

Thibault.L : Comme le dit Antoine, 30k, ça picote les fesses. L’école propose différents moyens de paiement.

Thibault Lemoine

Etudiant à Neoma Reims et ancien étudiant en classe préparatoire ECE au lycée Alfred Kastler (95). Mon thème de prédilection est l'économie.