Pourquoi et comment réaliser une frise chronologique en prépa A/L ? Pourquoi et comment réaliser une frise chronologique en prépa A/L ?
Tu le sais, l’histoire en prépa A/L demande un gros investissement en termes de travail. Aussi, pour éviter de te perdre dans les dates... Pourquoi et comment réaliser une frise chronologique en prépa A/L ?

Tu le sais, l’histoire en prépa A/L demande un gros investissement en termes de travail. Aussi, pour éviter de te perdre dans les dates et événements à retenir, nous te proposons dans cet article des astuces pour réaliser une belle frise chronologique qui te permettra d’optimiser tes révisions !

 

La frise chronologique, un support très utile

L’étendue des programmes d’histoire en hypokhâgne (première année) et surtout en khâgne (carrée) est souvent impressionnante. Il est donc recommandé d’utiliser un maximum d’outils qui te permettront d’être au point sur l’ensemble des connaissances à assimiler dans ton cours d’histoire. Pour cela, la frise chronologique, très simple à établir, est un excellent moyen de se repérer dans le programme que tu dois étudier. Elle consiste en effet en une représentation linéaire du temps, une représentation visuelle d’une succession d’événements.

Pratiques, tes frises que tu auras toi-même faites seront en quelque sorte un condensé de ton cours. Peu volumineuses, tu pourras les transporter partout avec toi, les modifier ou les agrémenter (photos, tableaux,…). Tu peux également l’adapter en fonction de tes goûts et de tes attentes et les compléter au besoin. Pour délimiter le cadre général et les différentes parties de ta frise, tu peux reprendre directement les titres des parties et sous-parties de tes cours. Cela te permettra de rester dans le champ de ton programme et de la période en évitant tout hors sujet.

Dans ce but, le travail de prise de note et de sélection des moments essentiels de ton programme est le plus important. Ce temps préparatoire est le moyen à la fois d’apprendre ton cours et celui de ne pas oublier d’informations. L’idéal est donc, stylo et/ou ordinateur à portée de main d’inscrire sous forme de liste les dates au fur et à mesure que tu les rencontres. En élaborant ta frise, essaie de te mettre dans la peau de ton futur toi au moment de tes révisions : quelle date est essentielle pour une dissertation, quelle autre est intéressante mais peut-être mois exploitable dans tous les sujets,…

 

Un moyen visuel pour retenir plus efficacement

En relisant ton cours, tu as peut-être l’habitude de faire des fiches plus synthétiques dans l’ensemble des matières que tu étudies. C’est la même chose en histoire, sauf que tu as dans cette matière la possibilité d’un support différent, celui de la frise. De même que les arbres généalogiques qui sont souvent très utiles pour se représenter certaines dynasties par exemple, la frise chronologique figure parmi ces moyens visuels excellents pour s’approprier les données d’une période.

Ainsi, si tu as une mémoire visuelle, cet outil est indispensable : à force de voir et revoir ta frise, tu seras en mesure de te représenter mentalement les dates que tu dois retenir. Tu seras donc capable d’embrasser toute une période, et de te déplacer beaucoup plus aisément parmi les événements. Tu peux aussi faire le choix d’établir une frise globale résumant l’ensemble des grandes dates de ton programme. C’est particulièrement conseillé en deuxième année, car tu n’auras pas le temps de faire une frise pour chaque chapitre à quelques semaines des concours. En effet, la période de révision avant ces derniers consiste en principe à seulement réviser ses cours et fiches, et non à ficher ceux que tu n’auras pas révisé par manque de temps.

Aussi, de même que ton travail de relecture de tes cours d’histoire doit être régulier, la création de tes fiches et frises doit l’être tout autant. Quoi de plus satisfaisant que de se retrouver avec des frises agréables à lire, claires et lisibles, sans avoir à faire des allers-retours constants avec ton cours ? Pour être certain de mettre toutes les informations importantes, tu peux créer des encadrés disposés de part et d’autre de ta frise. Cela contribuera à rendre ton travail plus propre et organisé.

 

Les types de frises

Il existe différents types de frises et de mise en forme de ces dernières. En premier lieu, tu peux choisir de faire une frise par thèmes. Cela peut être une frise reprenant les faits marquants en politique, les faits sociaux, les avancées techniques, les relations qu’un pays entretien avec d’autres,… Tu peux également en élaborer une en tenant compte des périodes : régimes politiques, courants artistiques, périodes de troubles, etc… À noter que tu peux aussi en faire une, voire plusieurs en géographie pour noter les grandes dates en économie, en géographie humaine (grandes conquêtes, données statistiques et chiffres sur une région, une population) ou physique.

De même, tu peux créer une frise sous forme de liste. Requérant moins de travail car ne passant pas par une réalisation graphique, elle ne demande qu’à énoncer les dates, leur explication et ce à quoi elles correspondent dans ta leçon. Pour cela, tu peux t’inspirer de la mise en page de la rubrique « Chronologie » figurant en fin d’ouvrage dans les manuels « Clefs concours – Khâgnes », très claire et lisible. Les dates apparaissent en gras et un résumé rapide figure juste après.

Par ailleurs, faire une frise chronologique à plusieurs niveaux peut être une bonne solution si tu as du mal à sélectionner les dates les plus importantes. Si tu n’arrives pas à laisser de côté une date que tu juges non essentielle, tu peux la reporter sur une frise secondaire. Elle viendra compléter au besoin ta frise générale reprenant les lignes essentielles de ton programme, les grandes dates. En les superposant, tu obtiendras ainsi un large panorama de ton programme, une sorte de carte mentale du programme à étudier. Tu pourras donc te situer mentalement dans la période, éviter les confusions ou anachronismes, des erreurs qui ne pardonnent pas dans une copie.

 

Réalisation informatique

La clé d’une bonne frise chronologique est de ne pas être trop chargée. Elle doit être succincte et synthétique, aller à l’essentiel. Lors de sa création, essaie de prévoir de la place (surtout si tu choisis de la faire à la main) afin de mettre toutes les informations que tu souhaites faire figurer. En effet, garder de l’espace te permettra de la compléter au cours de l’année scolaire tout en conservant l’ordre chronologique.

Ensuite, tu devras choisir par quel moyen tu souhaites mettre en forme ta frise. L’utilisation de logiciels dédiés à ce genre de production peut paraître adaptée. On peut prendre en exemple Office timeline, ou l’utilisation de traitement de texte permettant de réaliser des diaporamas. Leur création facile, rapide et ludique est un excellent moyen de commencer à apprendre les données que tu as sélectionnées comme étant importantes. Mais gare à la perte de temps : si tu n’es pas familier de ce genre de pratique ou peu à l’aise en informatique, préfère le tracé manuel. L’avantage est que tu obtiendras un travail propre, consultable sur ordinateur, téléphone et imprimable.

Le petit conseil en plus : si tu utilises un logiciel de traitement de texte, n’hésite pas à convertir ta création finale en PDF. Cela qui te permettra de fixer les éléments de ta frise. À l’impression, elle sera identique à la version qui te seras apparue au moment de son élaboration. De même, tu n’auras pas de mauvaise surprise quand tu la consulteras sur un autre support, ce qui t’évitera quelques séances d’arrachage de cheveux pas vraiment bienvenues ! Pour plus d’informations sur les sites et logiciels pratiques, gratuits et dédiés à la création de frises chronologiques, rendez-vous juste ici !

 

Réalisation graphique manuelle

Sinon, il existe toujours la bonne vieille solution manuelle, consistant à tracer selon la dimension souhaitée la frise qui te convient le mieux. La mise en place d’un code couleur est par ailleurs très utile car elle te permet de retenir plus durablement les données qui y figurent. En associant une couleur à une donnée ou événement, ta capacité à retenir les informations que tu auras classées en sera augmentée. Si tu souhaites réaliser une frise classique en forme de flèche, la phase d’annotations présentée précédemment est la première étape. Dès lors, il te faudra créer un document à part entière (papier ou informatique), facile d’accès, que tu pourras compléter dès que tu rencontreras une date marquante.

Puis, – et surtout si c’est la première fois-, n’hésite pas à faire un brouillon pour adapter le format de ta frise avec l’étendue des données à y faire figurer. Tu peux commencer à la faire au crayon à papier puis repasser au feutre noir ou de couleur lorsqu’elle sera fin prête, pour t’éviter d’avoir à la refaire après. Pour cela, double décimètre, crayon à papier, gomme et stylos/feutres de couleur seront tes meilleurs alliés pour faire de jolies frises !

Pour conclure, créer un frise est un très bon exercice qui conduit à disposer de données classées, organisées de la façon la plus efficace possible. À mi-chemin entre la fiche et la carte mentale, ce support très pratique te permettra de visualiser et retrouver en un coup d’oeil les dates que tu as à retenir. Sa réalisation pourra même te détendre si ce travail graphique te plaît, de quoi joindre véritablement l’utile à l’agréable !

Ariane Thévenet

Élève à l'École Normale Supérieure de Lyon après deux années de classe préparatoire A/L au lycée Fénelon à Paris et ancienne interne au lycée d'État Jean Zay.