Gérer son temps pour travailler efficacement Gérer son temps pour travailler efficacement
On conseille souvent aux étudiants de faire des « plannings » pour gérer leur temps, ne pas délaisser une matière, hiérarchiser ses tâches (exercices,... Gérer son temps pour travailler efficacement

On conseille souvent aux étudiants de faire des « plannings » pour gérer leur temps, ne pas délaisser une matière, hiérarchiser ses tâches (exercices, cours à réviser, colle à préparer, …). Cependant, une fois ce planning réalisé, combien de fois t’es-tu senti(e) inefficace pendant ces différents créneaux ? Nous te présentons quelques conseils et méthodes célèbres pour mieux rentabiliser ton temps de travail !

 

Quelques conseils pour commencer

Rappelons quelques bases. Faire un planning de travail à intervalle régulier permet de ne rien oublier et d’éviter des moments de « flottements » dans ta journée ou tu ne saurais pas quoi faire. Ces plannings sont souvent plus ou moins détaillés (le nom de la matière et/ou les points sur lesquels tu veux te focaliser), présentés sous forme de to-do list ou même de tableaux. Ici, il s’agit avant tout de décrire des méthodes de gestion du temps dites « célèbres » pour optimiser ton travail. Libre à toi de les tester, sans toutefois t’y attarder excessivement, et de t’approprier la méthode qui te convient le mieux !

Tu ne fais jamais de planning et cela marche très bien ? Aucun problème. Comme on le dit souvent, « chacun sa méthode » et il est inutile de vouloir tout bousculer, du jour au lendemain, si la méthode de travail que tu utilises actuellement te convient. Cependant, tu pourras peut-être trouver ton bonheur parmi les techniques présentées ci-dessous.

 

La matrice d’Eisenhower

« Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important » – Dwight D. Eisenhower 

Cette méthode qui a été développée à partir de cette citation permet de hiérarchiser les tâches à réaliser en fonction de deux critères : l’urgence (temps) et l’importance (qualité). Il est alors possible de réaliser un tableau à double entrée, ce qui aboutit à quatre cas de figures différent :

  Urgent Pas urgent
Important La tâche est à réaliser en priorité par soi-même La tâche doit être planifiée et réalisée par soi-même
Pas important La tâche est à déléguer La tâche est à abandonner

Quel est l’intérêt de cette méthode ? 

Bien évidemment, il peut être tentant de tout catégoriser comme « Urgent » et « Important » car « tout peut arriver aux concours ». C’est pourquoi il est important de savoir prendre du recul sur ses différents devoirs et retenir l’objectif final : être prêt pour le jour des concours. Savoir fixer des priorités, dans le degré d’approfondissement d’une matière par exemple, est essentiel en prépa.

 

La technique Pomodoro

Développée par Francesco Cirillo à la fin des années 1980, la méthode Pomodoro met l’accent sur un point : des pauses régulières pour profiter de ton état de concentration au maximum. Elle peut ainsi se décomposer en cinq étapes.

  1. Détermine la tâche que tu veux effectuer
  2. Fixe un chronomètre devant toi de 25 minutes : c’est le temps pour lequel tu effectueras ta tâche
  3. Travaille le plus efficacement possible sur ta tâche pendant ces 25 minutes, pas de distractions !
  4. Prends une courte pause pour t’aérer l’esprit, pendant 5 minutes environ, marche un peu
  5. Recommence ce cycle, appelé pomodori

Tous les quatre cycles, tu peux alors prendre une pause plus longue pour ne pas tomber dans une routine infernale et bien oxygéner ton cerveau !

Quel est l’intérêt de cette méthode ?

Tu l’auras sûrement remarqué durant tes révisions, il est parfois difficile de maintenir sa concentration à l’infini. Il peut alors t’arriver de rêvasser, ou pire d’être dans une sorte d’état figé où tu penses réfléchir alors qu’il n’en est rien. Mélange de fatigue, d’agacement car tu n’arrives pas à venir à bout de ton cours ou d’une question, ta qualité de travail s’en retrouve alors dégradée.

 

Le principe de Pareto

D’après le principe de Pareto : 80% des tâches peuvent être accomplies en 20% du temps donné. C’est donc sur ces 20% de temps qu’il faut capitaliser et travailler efficacement en priorisant ses tâches.

Comment appliquer ce principe à sa gestion du temps ?

Il est nécessaire d’identifier les tâches qui sont le plus chronophages, « à haute valeur ajoutée » et le temps que vous souhaitez y allouer. Prenons deux exemples : on peut vite se retrouver débordé devant l’apprentissage de son cours pour un contrôle d’HGGMC, d’ESH ou d’économie-droit. Pour autant, est-il pertinent d’y passer l’après-midi ? À l’inverse, l’apprentissage d’un cours de maths est parfois négligé au profit du bachotage d’exercices. Cependant, est-ce vraiment la bonne répartition du temps à adopter ?

Il existe bien sûr d’autres techniques de « gestion du temps », mais celles-ci peuvent déjà t’apporter un éclairage sur ta méthode de travail. Bon courage pour tes années (ou tes derniers mois) de préparation aux concours !

 

Nicolas Doan

.