Plannings de travail pour les ECT Plannings de travail pour les ECT
  Pour ces plannings de travail, j’ai imaginé que dans la semaine, vous pourriez travailler environ 8h : 2h par jour sauf le jour... Plannings de travail pour les ECT

 

Pour ces plannings de travail, j’ai imaginé que dans la semaine, vous pourriez travailler environ 8h : 2h par jour sauf le jour de votre devoir surveillé ou alors de votre jour de repos. Et, environ 10h le week-end, plus ou moins en fonction des travaux que vous avez à rendre. Ceci vous permet de faire 10h de travail en une seule journée pour avoir une journée totalement libre ou alors de diviser le temps de travail sur les deux jours. Bien entendu, tout peut-être adapté à chacun de vos cas, par exemple le « travail » dans une matière pourra faire office de « préparation de kholle » dans une autre. De plus, si vous n’avez pas l’habitude de travailler chaque soir, commencez par le faire doucement avec par exemple une heure par soir et montez progressivement jusqu’à 2h. Enfin, petit conseil que j’appliquais l’année dernière : en rentrant je commençais par faire une petite heure de travail avec au choix une matière que j’appréciais ou une matière vue le jour même que je voulais vite travailler pour ne rien oublier. Puis je faisais une pause le temps de prendre ma douche et de manger avant de faire une deuxième heure de cours. Mon jour de « repos » était consacré exclusivement aux séries que j’avais en cours. 

Pour récapituler : on compte 8h de travail en semaine où la préparation des kholles peut être comprise et 10h de travail en week-end avec une marge d’une heure ou deux en cas de gros travaux à rendre où alors de difficultés sur un exercice. 

 

Le bon dans les matières technologiques (management et économie – droit) mais moyen en maths et faible dans le reste

Le but pour un étudiant dans ce cas-là est de garder l’avance qu’il peut avoir dans les matières technologiques tout en sauvant les meubles dans les langues et en culture générale et en essayant de progresser en math. « L’avantage » de ce type d’étudiant est que les matières technologiques sont acquises, ce sont elles qui apportent le plus de points au concours cependant il faudra faire un effort en culture générale et en langue car une note catastrophique peut réellement être un frein pour avoir des écoles plus hautes dans le classement. 

Le plan d’attaque de la semaine : les matières technologiques comme le management ne prendront pas beaucoup de temps, environ 1h il faut refaire les exercices pas totalement compris, revoir les kholles (voire en demander de nouvelles !) et s’assurer de n’avoir aucune lacune sur le programme, le mieux est d’avoir des exercices assez petits la semaine et privilégier les gros cas le week-end. L’économie ainsi que le droit prendront 1h30 environ, il faut revoir le cours du jour ou de la veille et commencer à faire ses fiches : tu peux par exemple marquer les grands auteurs dont il faut se souvenir ou les articles de droits, la semaine tu fais du « théorique » pour mettre en pratique le week-end. On compte également 1h30 pour les maths histoire de pouvoir faire un ou deux exercices d’annales ou alors des exercices donnés en cours. Enfin 2h pour la culture générale et 2h pour les langues car c’est là qu’il faut travailler. Si tu as besoin de travailler le résumé tu peux t’entraîner avec des textes plus cours ou alors avec des exercices de grammaires / conjugaisons si c’est ce dont tu as besoin. Pour la philo tu peux lire des théories, des extraits de livre et noter ce qui te paraît intéressant. Pour finir, pour les langues, il faut essayer de faire des thèmes et des versions au minimum une version et un thème par semaine dans chaque langue en plus de lire un petit article dans chaque langue au moins tous les deux jours. 

Le plan d’attaque du week-end : on va taper directement dans le dure avec 3h de langues dans le week-end, le mieux serait de faire une annale en entière dans la langue choisi mais comme tu le sais les épreuves de langue dure parfois 4 heures tu peux donc soit faire 11h de cours dans le week-end soit privilégier les exercices où tu as beaucoup de mal. On continue avec 2h de culture générale, le mieux est de prendre tes notes de philosophie que tu as fait durant la semaine et de rédiger une partie d’un plan ou même deux en fonction de ce que tu as pris en note. Il ne faut pas seulement avoir des références en philosophie mais il faut savoir rédiger et être pertinent dans ses choix. Pour le résumé je sais que c’est barbant mais la seule façon de progresser est de s’entraîner donc on enchaîne avec un résumé plus court que celui des épreuves ! Les maths te prendront 2h également le temps de faire la moitié d’une annale, les exercices de cours sont bien mais parfois trop courts, les annales te permettront d’avoir un raisonnement plus long pour chaque exercice. Enfin l’économie – droit et le management qui sont tes matières « fortes » te prendront 1h30 chacune, un gros cas en management par exemple et une partie de synthèse en économie (même principe qu’en philosophie) et un cas pratique et/ou syllogisme en droit.

 

 

Le catastrophique en maths et moyen / fort dans les autres matières

Bon si tu n’as qu’une matière où tu es une catastrophe ça veut dire que si tu la gères un minimum tu peux commencer à taper assez haut dans les écoles de commerce. Après tu as de la chance ce sont des maths ! Alors oui toi ça ne te fais pas plaisir mais les maths il n’y a aucun secret : si tu bosses, si tu connais les formules tu auras des résultats. Ton but est donc de te concentrer sur les maths mais ne pas négliger les autres matières.

Le plan d’attaque de la semaine : 1h de management parce que tu n’as pas de grosses lacunes, tu reprends les exercices ou kholles que tu n’as pas compris, tu demandes à ton prof de petits exos pas trop long juste pour t’entrainer au quotidien. Si tu es moyen / fort en CG c’est que normalement le résumé ça va, pour progresser il faut s’entrainer mais tu peux garder ça pour le week-end et prendre 1h par semaine à lire des extraits, articles en philosophie et à surtout prendre des notes de tes lectures ! On prend quand même 1h30 pour l’économie et le droit car même si tu te débrouilles il y a beaucoup de connaissances à apprendre donc prend ce temps-là pour relire ton cours du jour ou de la veille et faire tes fiches : par exemple les théories en économie et les articles en droits. Pour les langues également 1h30 par semaine pour faire des thèmes et versions dans les deux langues (tu peux bien sûre en prendre des plus court(e)s pour pourvoir faire les deux dans chaque langue) sans oublier un petit article tous les soirs où tous les deux soirs (pour alterner les langues). Et enfin, comme tu l’attends depuis le début c’est bien 3h de math par semaine qu’il te reste, tu vas peut-être pas trouver ça cool mais avec ce temps-là tu peux vraiment bosser cette matière correctement : faire un ou deux exercices d’annales et travailler le corrigé si tu ne comprends pas bien. Le mieux au début est de trouver des exercices qui correspondent au chapitre que tu fais en cours de cette matière, les notions seront « fraiches » dans ta tête, et bien sûr on oublie pas d’apprendre ses formules ! 

Le plan d’attaque du week-end : je m’excuse par avance mais là ça va être 4h de math dans le week-end (voir 5 si tu es ready pour faire 11h de travail par week-end). Au début tu travailles bien tes exos et quand tu commences à maitriser à peu près le programme tu vas directement chercher les annales sur la banque de la BCE et tu t’entraines ! De plus si tu gères les matrices qui sont souvent l’exercice le plus simple de l’épreuve de mathématiques tu peux vraiment te concentrer sur les 3 derniers exercices qui peuvent être plus compliqués ! Enfin, si tu n’y arrives pas il faut aller chercher le corrigé et le travailler jusqu’à que tu comprennes la logique. Je sais que c’est dur mais même s’il te faut 4h pour faire un seul exercice ça sera toujours ça de pris, le but est de ne pas abandonner. Tu pourras ensuite consacrer 1h à la culture générale pour rédiger une partie de philosophie avec tes notes prises dans la semaine et t’entraîner si besoin au résumé (même si ce que tu rédiges en philosophie n’est pas très long le plus important c’est la pertinence de ce que tu écris). Il y aura 1h30 pour un gros cas en management et 1h30 pour rédiger les théories en économie pour l’épreuve de la synthèse ainsi que pour faire un cas pratique et/ou un syllogisme mais encore une fois tu n’es pas obligé de tout rédiger mot pour mot des tirets feront l’affaire mais au minimum une fois par mois tu devras faire un « vrai » cas pratique ou syllogisme pour t’entraîner à rédiger correctement. Enfin 2h pour les langues à part si tu es excellent, il faut bien travailler le thème et la version mais également l’expression écrite, à toi de voir ce dont tu as le plus besoin mais dans tous les cas il faut alterner et ne pas faire seulement ce que tu aimes ! 

 

 

Le catastrophique en langue mais moyen / fort dans toutes les autres matières

Soyons optimistes, même si tu es une catastrophe en langue tu as quand même de quoi avoir de bonnes écoles grâce au management,  économie – droit et les maths. Cependant pour viser les excellentes écoles c’est souvent grâce aux langues qu’un étudiant (surtout en ECT !) peut faire la différence. Le but sera donc clairement de te faire progresser et même si tu n’es pas bilingue à la fin de l’année il faut tout faire pour « sauver » les meubles et garder l’avance que tu pourrais gagner grâce aux autres matières. De plus, même si les langues sont parfois un obstacle énorme à surmonter pour toi ce sont des matières qui peuvent être travaillées de plein de façons différentes. 

Plan d’attaque de la semaine : on va commencer avec ce qui normalement ne te pose pas trop de soucis, 1h de management et 1h de maths pour refaire les exercices mal compris ou pour en faire de nouveaux qui te permettront de consolider tes acquis le but est surtout de ne rien perdre et d’entretenir ce que tu as déjà. On continue avec 1h30 de culture générale pour lire des extraits, articles, livres en philosophie et pour en faire des notes. Le résumé, quant à lui, se travaille soit par des exercices plus courts de résumé soit par des exercices de grammaires / conjugaisons en fonction de tes besoins. De plus, on garde comme à chaque fois 1h30 en économie – droit car ce sont des matières qui prennent du temps à ficher, donc en économie on reprend le cours du jour ou de la veille et on fiche les théories et les auteurs, en droit on fait pareil mais avec les articles. Et enfin comme tu l’as déduit il reste 3h de langues, ne m’en veux pas, on essaye de faire une version et un thème dans chaque langue (même plus court que la moyenne en concours) et on n’oublie pas de lire un article chaque soir dans les deux langues, pour toi on n’alterne pas une langue sur deux, chaque soir un article dans chaque langue ça va grandement t’aider pour la suite ! 

Plan d’attaque du week-end : Tu as 4h pour les langues, on ne prend plus des thèmes et versions plus courts, on prend directement les annales et on bosse dessus et dans les deux langues (même si tu n’as pas le temps de faire la totalité d’une annale tu peux normalement en faire la moitié dans chaque langue). On garde 2h pour les maths car c’est quand même du travail pour assurer un minimum voire même pour exceller si tu es déjà bon, là aussi on travail sur les annales. 1h30 en management et 1h30 en économie droit pour faire un gros cas en management (ou même un dossier complet d’une annale et bien sûr on choisit le dossier où on a le plus de mal) et pour rédiger des parties d’une possible synthèse en économie ainsi qu’un cas pratique et/ou un syllogisme. Et enfin une petite heure pour la culture générale, si tu as travaillé le résumé dans la semaine, concentre toi sur la rédaction d’une partie en philosophie à partir de tes notes et si besoin quelques exercices de grammaires / conjugaisons. 

Le bon en maths, moyen dans les matières technologiques, et faible dans les matières générales

Déjà, avoir les maths comme point fort est assez avantageux car, en plus d’avoir une épreuve avec un coefficient très important dans la plupart des écoles en haut du classement, c’est une matière où le travail fourni est souvent rentabilisé. L’idée est donc de capitaliser sur ce point fort, mais cela ne sert cependant à rien de ne faire que des maths parce que c’est la seule chose qui vous plaît. Même en obtenant une très bonne note dans cette matière, cela peut rapidement être ruiné par des notes catastrophiques dans les matières générales ou des notes moyennes dans les matières technologiques. L’idée est donc de capitaliser sur ce point fort en maths en continuant de les bosser régulièrement mais de se concentrer un peu plus sur les matières technologiques et surtout sur les langues et la culture générale. L’objectif est donc d’avoir une très bonne note en maths (ou même excellente, mais pour cela il faudra alors être capable de faire beaucoup de maths pendant la semaine tout en respectant les plages horaires pour les autres matières), de transformer les notes moyennes en éco-droit et management en plutôt bonnes voire bonnes, et de limiter la casse dans le reste (on vise pas des 15, mais éviter des 6 ou 7 au concours sera déjà une bonne chose), et c’est malheureusement ce qui vous demandera le plus d’effort.

Plan d’attaque de la semaine : Il faut essayer de se forcer à corriger ses points faibles en langue en se dédiant 1h un soir à la LV1 et une autre heure un autre soir de la semaine à la LV2 (ne pas les faire le même jour vous évite de devoir « switcher » entre les langues, ce qui est un exercice assez difficile surtout lorsque l’on n’est pas à l’aise avec celles-ci). Cette heure sera dédiée à la version et au thème grammatical. Il est important de s’habituer le plus possible à ces deux exercices. Les langues peuvent être également facilement travaillées durant toute la semaine en lisant un article de journal sur internet. Cela ne prend que quelques minutes et cela permet de se familiariser rapidement et efficacement à lire dans la langue. Le cerveau s’habitue ainsi à celle-ci et il deviendra ainsi beaucoup plus facile de lire un texte dans cette langue. Et puis c’est un moyen beaucoup plus pertinent de faire passer le temps dans les transports en commun ou ce genre de chose. Pour les 2h de CG, le plus pertinent selon moi est de consacrer 1h le soir à chaque que vous avez eu culture générale ou philosophie pour ficher votre cours de la journée et l’apprendre. Ce sera tout frais donc plus facile à comprendre et mémoriser, une simple piqure de rappel le weekend sera alors nécessaire concernant les connaissances et vous pourrez vous focalisez sur autre chose comme la méthodologie par exemple. Enfin, on propose de faire autant de maths que d’éco-droit ou de management dans la semaine car votre aisance en maths est un véritable atout, il serait donc bête de se reposer sur ses lauriers. Mais vous pouvez bien sûr adapter en fonction de votre situation, en faisant plus de management que d’éco-droit ou l’inverse.

Plan d’attaque du weekend : On met toujours beaucoup l’accent sur les points faibles. En langue, vous vous concentrerez plutôt sur la partie expression écrite, donc cela implique d’apprendre son cours de civilisation, s’intéresser à l’actualité du pays, et pourquoi s’entraîner sur des sujets d’expression. Pour la CG, on révisera rapidement son cours que l’on a déjà appris dans la semaine normalement, et on s’attardera surtout sur les questions méthodologiques, comme par exemple comment bien analyser un sujet, dégager une problématique, bien faire son introduction… Enfin, on mettra un peu plus l’accent sur l’éco-droit et/ou le management pour faire en sorte de devenir (presque) aussi fort dans les trois matières aux coefficients les plus importants dans toutes les écoles.

 

Le bon dans les matières générales, mais moyen en maths, éco-droit et management

C’est sûrement un profil assez rare en ECT, puisqu’en général les lacunes du lycée dans les langues, le français et la philosophie se prolongent en prépa, mais qui peut malgré tout exister. Le point positif est qu’il n’y a aucune matière où le niveau est inquiétant en vue des concours. Cependant, ne pas parvenir à être très bon ou même simplement bon dans une des matières à fort coefficient peut être assez pénalisant. L’idée est donc de mettre l’emphase sur ces 3 matières cruciales pour les concours et de conserver son aisance dans les langues et la culture générale. Si, ne serait-ce que dans une seule de ces 3 matières, vous parvenez à atteindre un très bon niveau, cela vous assurera certainement de très bonnes admissibilités.

Plan d’attaque de la semaine : Si vous avez un niveau à peu près équivalent en maths, éco-droit et management, autant essayer de conserver cette harmonie mais de la faire passer au niveau supérieur, donc ce sera 2h dans la semaine pour chacune de ces matières et 1h30 pour les autres afin de maintenir un bon niveau.

Plan d’attaque du weekend : Alors on a choisi arbitrairement de consacrer 3h au management mais en réalité il est peut-être mieux de consacrer ces 3h à la matière (parmi le management, l’éco-croit et les maths) dans laquelle vous sentez que vous progressez le plus, où vous êtes le plus à l’aise, et donc qui est la plus susceptible de se transformer en point fort. Pour les 2 autres, on gardera le rythme relativement soutenu de 2h pour continuer à les travailler sérieusement et enfin on essaiera quand même de trouver une petite place pour les autres matières, histoire de conserver son bon niveau et devenir au final, un profil très complet et presque sans défaut.

 

Les conseils pour tout le monde 

  • en management pour les exercices de la semaine tu peux répondre aux questions par tirets, par exemple, pour un diagnostique histoire de ne pas perdre trop de temps sur la présentation. 
  • pareil en droit pour les cas pratiques et les syllogismes tu peux si tu n’as pas l’habitude au début te concentrer sur la méthodologie et sur les articles à utiliser sans faire une rédaction complète. Cependant il faut au minimum 1 fois par mois faire un cas pratique et syllogisme complet, c’est-à-dire avec toute la rédaction que ça implique histoire de se familiariser avec la méthode de rédaction et perdre moins de temps durant les épreuves. 
  • en maths, travailler les corrections n’est pas quelque chose qui doit se faire de manière rapide et uniquement en la regardant ! Au contraire il faut absolument comprendre la démarche et tenter de refaire l’exercice jusqu’à trouver le cheminement et c’est uniquement de cette manière que tu pourras le refaire par la suite sans aucune aide. 

Sophie Luciano

Après une prépa ECT à Nice je quitte mon sud-est pour m'installer dans le sud-ouest et intégrer TBS.