Prendre ses cours en prépa (2) –  La prise de notes dactylographiée Prendre ses cours en prépa (2) –  La prise de notes dactylographiée
Pour ma part, mon meilleur ami lors de mon parcours en classe préparatoire était mon ordinateur En classe, je prenais mes notes exclusivement à l’ordi. Je... Prendre ses cours en prépa (2) –  La prise de notes dactylographiée

Pour ma part, mon meilleur ami lors de mon parcours en classe préparatoire était mon ordinateur En classe, je prenais mes notes exclusivement à l’ordi. Je trouvais ça plus utile et pratique que de le faire à la main.

Tout ce que j’avance dans cet article est subjectif car basé uniquement sur mon expérience personnelle. Après tout, prendre ses notes à la main ou à l’ordinateur importe peu, ce qui compte c’est votre aisance. Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’article de Nicolas, étudiant à HEC et fervent défenseur de la prise de note manuscrite ici.

 

1) « Un moment perdu l’est pour jamais. » Samuel Johnson ; Le paresseux.

Je ne sais pas si c’est le cas pour vous, mais quand je relisais mes prises de notes manuscrites, beaucoup de points m’étaient peu utiles voire inutiles. J’étais donc dans l’obligation de barrer, barrer et encore barrer. D’un point de vue esthétique, ce n’était absolument pas agréable à voir. Le bout de papier sur lequel je couchais mes notes était tout simplement moche et ne me donnait pas du tout envie de réviser. La raison est la suivante. En cours, votre professeur tergiverse et tout ce qu’il dit n’est pas forcément important pour les concours, mais en cours vous êtes tellement concentrés que tout vous paraît indispensable. Vous notez par conséquent quasiment tout. Un peu comme le gars qui à l’issue de la lecture d’un texte fait de sa copie un beau dessin, en surlignant presque la totalité du document.

Il faut savoir que lorsqu’un professeur dispense son cours, il aborde ce qui concerne directement le programme, ce qui n’a strictement rien à voir avec le programme et puis ce qui relève de l’expérience personnelle (Histoires…) ou encore de son égo (Il s’agit ici d’exposer son savoir). Du moins, c’est le constat que j’ai fait pour pratiquement tous les professeurs que j’ai eus en classe préparatoire ou encore au lycée, et ça continue même en école de commerce. Peut-être nous nous en rendons pas compte sur le coup, mais avec du recul on le réalise.

En révisant votre feuille et non pas vos prises de notes, vous perdez de votre temps. Car quand vous prenez vos notes à la main, que vous devez barrer tout ce qui est inutile, que vous finissez par avoir une feuille qui ressemble plus à Quasimodo qu’à autre chose et que vous vous dites que ça serait bien de reprendre sur une autre feuille uniquement les notes essentielles vous êtes en train de gaspiller énormément de temps. Or, time is money, je suis sûr que vous êtes tous autant les uns que les autres conscients qu’en classe préparatoire, le temps est votre ressource la plus importante et la plus critique. Ce que je veux dire par là c’est qu’en prenant vos notes à l’ordinateur, pour rectifier votre prise de notes, il vous suffira de sélectionner et de supprimer ce qui est accessoire.

D’autant plus que taper est plus rapide qu’écrire me semble-t-il.

 

2) « Le beau charme. » Emmanuel Kant ; Observations sur le sentiment du beau et du sublime

Prendre ses notes à l’ordinateur c’est contribuer à créer le beau. Non, sérieusement !

Couleurs, encadrés, police du texte, surlignage, précision… Word ou encore OneNote (ou peu importe) vous offrent toute une panoplie de quoi combler votre mémoire eidétique. A moins que vous soyez une espèce de John Nash vous n’êtes pas indifférents à lire une copie bien écrite, vous vous plaisez plus à lire un document organisée qu’une copie mal soignée.

A l’extrême, je spécule ce qui suit : votre mémoire eidétique se sent plus à l’aise à lire un document bien édité sur ordinateur qu’un document écrit de la meilleure manière par votre propre main.

De fait, vous mémorisez plus facilement un document édité sur ordinateur qu’un document manuscrit. Le document édité étant « beau » 🙂

 

3) Transformer

Partant d’un document qui représente une simple prise de note. Vous pouvez transformer ce dernier en une fiche du cours à l’aide de votre ordinateur. Considérant ainsi vos notes comme des points clés ou encore les grands axes d’articulation du cours… C’est à vous de voir.

Started from the bottom (Simple prise de notes) now we fiche.

 

4) Ton ennemi est ton meilleur ami

Au-delà de tous ces avantages, en prenant vos notes sur ordinateur vous risquez de ne pas prendre de notes. Qu’est-ce à dire ? Eh bien, vous risquez tout simplement de vous disperser, de faire autre chose que de prendre des notes ou de mal noter à défaut d’une bonne concentration. Aussi, risquez-vous de perdre tous vos documents si vous ne pensez pas préalablement à les enregistrer. Ce qui fût le cas avec cet article que je suis en train d’écrire (mon disque dur qui me nargue).

Aymane Ammi

Actuellement étudiant à Grenoble École De Management. J'ai effectué deux ans de classes préparatoires économiques et commerciales technologiques (ECT) au Maroc, au lycée Mohammed VI.