Préparer ses oraux quand on vise les Parisiennes Préparer ses oraux quand on vise les Parisiennes
  Si vous pensez n’avoir une chance, même que très infime, d’être admissible à l’ESCP Europe et/ou à l’ESSEC et/ou à HEC, ce qui... Préparer ses oraux quand on vise les Parisiennes

 

Si vous pensez n’avoir une chance, même que très infime, d’être admissible à l’ESCP Europe et/ou à l’ESSEC et/ou à HEC, ce qui suit vous sera utile. Prenez bien en compte que chaque année, de très nombreux candidats jugent ne pas pouvoir y être admissibles, ne s’y préparent pas et passent de la joie de l’admissibilité HEC/ESSEC/ESCP décrochée grâce à une ou plusieurs bonnes surprises au sentiment d’opportunité gâchée lors des résultats d’admissions… Alors comment s’y préparer et convertir cette potentielle admissibilité en admission ? Comment mener la préparation de chaque matière quand on sait qu’il reste des épreuves représentant 36 coefficients sur 66 à réussir ?

 

Pour les langues et l’entretien, pas de surprises, vous allez mener la même préparation que ceux qui ne prétendent pas aux mêmes écoles que vous. Cliquez donc ici : https://major-prepa.com/oraux/reviser-les-oraux-concours-hors-parisiennes/

 

Les épreuves supplémentaires :

Viser plus haut signifie donc également préparer des épreuves supplémentaires : oral de mathématiques ou d’économie (ESCP/HEC), tests psychotechniques (ESSEC) mais aussi triptyque, oral de géopolitique et de culture générale (HEC)… Pour ce faire, il faut bien s’organiser !

Si la période est plus chill, il ne faut pas pour autant perdre tout sérieux dans sa préparation, au risque de se faire coincer par le jury qui peut aisément vérifier la maîtrise de vos connaissances en profondeur, contrairement à l’écrit. Alors si vous décidez d’y aller, autant y aller à fond, sinon, ça ne sert à rien et vous perdez votre temps.

 

Comment s’organiser ?

Il faudra d’emblée repartir sur un rythme de travail assez soutenu. Après une semaine (voire plus) de pause bien méritée, vous le constatez déjà : les connaissances s’évaporent très vite… Il faudra donc retravailler en priorité le cours et les grands classiques. Pour ce faire, n’hésitez pas à investir dans quelques derniers ouvrages de mathématiques, d’ESH ou de géopolitique taillés pour les oraux. Feuilletez-les en librairie et prenez ceux que vous jugez utiles.

Vous pouvez reprendre un rythme similaire à celui des révisions mais plus light. Par exemple, si vous faisiez plutôt du 8h15-12h15 | 13h-17h | 17h30 – 20h | 21h – 22h, vous pouvez plutôt opter pour un 9h – 12h | 13h – 16h | 17h – 18h30. Si vous êtes efficaces, cela devrait être largement suffisant pour faire en sorte que dans un mois, vos capacités soient encore meilleures que celles que vous aviez utilisées aux écrits.

N’oubliez pas que ces horaires seront chamboulées par les colles. Nous vous conseillons d’en faire autant que possible. C’est par la répétition de ces entraînements que vous parviendrez à gagner encore en aisance à l’oral et à corriger les derniers défauts qui vous empêchent de faire des prestations parfaites.

 

Le planning par matières

Mathématiques/Économie/Géopolitique :

Vous aurez à réviser deux de ces trois matières. Celles-ci entrent bien dans le créneau matinal et dans celui de la fin d’après-midi.

La priorité en mathématiques est de maîtriser le cours à la perfection. Se faire piéger sur une question de cours est quasi-éliminatoire et vous mène assurément dans les profondeurs du classement des admissibles… Commencez par faire défiler vos chapitres de cours en vous assurant de maîtriser encore l’ensemble des définitions, priorités et théorèmes. Après cela (et seulement après !), vous pouvez vous attaquer à des annales d’oral. Vous en trouvez ici : Annales HECAnnales ESCP

Plus courtes que leurs homologues de l’écrit, elles se préparent aisément en conditions réelles (30 minutes de préparation). Mais ne comptez pas terminer l’intégralité des questions car les sujets sont conçus de sorte que même Cédric Villani y passerait près de 30 minutes dessus…

 

Vous pouvez en faire de même en géopolitique et en économie, tout en sachant que les thèmes de première année sont privilégiés en ESH (un article à cet égard sera publié prochainement) et que la France est particulièrement appréciée en géopo.

 

Triptyque :

Demandez à vos professeurs de culture générale d’organiser un maximum de simulations afin d’être à l’aise avec les attentes des jurys. Un article de présentation spécifique de l’épreuve sera publié plus tard.

 

Culture générale :

Ici, pas de surprises. Seule une véritable maîtrise de la culture générale permettra d’affronter tous les sujets, tant ces derniers sont divers (l’eunuque, la vanité en peinture, etc.) Un bachotage un mois auparavant aura au mieux le rôle de rustine : cela pourra vous permettre d’avoir quelques exemples probants sur un sujet, si celui-ci s’y prête… Rien de moins sûr donc.

 

Langues :

Tout y est détaillé ici : https://major-prepa.com/oraux/reviser-les-oraux-concours-hors-parisiennes/

Mehdi Cornilliet Fondateur

Ancien étudiant à HEC Paris après une prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.