Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version carré Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version carré
Vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez commencé votre prépa il y a presque 14 mois et les concours sont dans 6... Que faire pendant les vacances de la Toussaint en prépa ? – Version carré

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez commencé votre prépa il y a presque 14 mois et les concours sont dans 6 mois, ce qui signifie que vous avez d’ores et déjà dépassé les deux-tiers de la durée votre prépa ! L’échéance des concours se rapproche dangereusement donc. Alors, comment travailler efficacement lors des vacances de la Toussaint ?

 

Faut-il travailler pendant 15 jours ?

Non. Comme les bizuths, il est essentiel de garder quelques jours (3 à 5) afin de totalement décompresser et recharger vos batteries. N’ouvrez aucun cours, aucun livre de prépa, rien. Prenez le temps de vous aérer totalement, lisez quelques romans économiques, ou des revues spécialisées par exemple. Imprégnez vous de l’actualité des semaines passées, ce n’est pas trop éreintant et ce sera fort utile par la suite. Placez ces quelques jours au début des vacances si vous sentez une réelle fatigue. Au bout de ces jours de repos vous n’aurez qu’une envie : celle de travailler.  A l’inverse, si vous jugez que ces vacances arrivent trop tôt, travaillez dès le début des vacances et gardez vos jours de repos pour la fin puisqu’en théorie vous serez enfin fatigués !

 

Quelle organisation adopter ?

Le premier conseil que nous pouvons vous donner est de vous réunir une semaine avec vos camarades dans le même logement (maison ou grand appartement). Ainsi, vous serez solidaires les uns des autres et vous pourrez profiter d’un cadre reposant spécifiquement dédié au travail collectif. Pour la logistique, ou bien un parent est disponible et demeure à vos soins, ou bien vous vous organisez à plusieurs pour faire la cuisine, la vaisselle, etc. Durant les quelques jours restants, profitez-en pour réaliser du travail qui cible davantage vos faiblesses. Voyons cela de plus près.

 

Le plan d’attaque :

Travail individuel

Durant ces vacances, il est essentiel de mener un travail individuel de reprise de vos copies depuis le début de l’année car il faut que vous parveniez à identifier vos faiblesses assez rapidement. Par exemple, lorsque vous reprenez une copie de mathématiques, si vous constatez que vous n’avez pas obtenu tous les points à une question alors il faut indiquer sur un support spécifique (un petit cahier) que vous ne maîtrisez pas tel théorème ou tel raisonnement classique. En langues, si vous faîtes des erreurs sur un point de grammaire ou si un mot de vocabulaire classique vous a échappé en DS, reprenez-le également. Effectué dans l’intégralité des matières, ce travail doit vous prendre une journée au total.

La suite de votre travail individuel à la Toussaint consiste à travailler ces points spécifiques. Vous devez être en mesure de combler un maximum de lacunes identifiées en un minimum de temps.

 

Travail collectif

Le travail collectif est quelque peu différent. Si vous pouvez vous entraider pour combler vos lacunes individuelles durant certaines heures, l’essentiel de ce travail consiste à travailler les cours de vos professeurs, des annales EMLYON / EDHEC de mathématiques, à faire des plans de dissertations, des traductions ainsi que des questions d’expression écrite. Ensemble, vous pourrez mutuellement vous aider à mieux comprendre le cours et vous pourrez partager votre travail des épreuves du concours.

Vous pouvez reprendre le planning de travail suivant : Planning 2A

 

Par matière :

Mathématiques :

Si le travail mené depuis le début de l’année est assez sérieux, vous maîtrisez l’intégralité des résultats du cours de deuxième année abordés jusqu’à présent. Dans le cas contraire, il est urgent de travailler le cours de manière approfondie et de faire des exercices basiques seul avant de travailler en groupe, pour ne pas le pénaliser.

En groupe, l’essentiel de votre travail repose sur des exercices d’approfondissement donnés par votre professeur (aussi bien les DM que les exercices de cours). Si vous en cherchez d’autres, n’hésitez pas à consulter les exercices disponibles dans notre rubrique cours. Ils sont destinés aux ECS, mais les ECE et les ECT les plus ambitieux pourront y trouver des exercices à leur portée.

Le travail des annales est également très important. Il faut commencer à aborder les annales EDHEC et emlyon si ce n’est pas déjà fait. Le travail approfondi des annales EDHEC permet à un élève d’être admissible à Toulouse assez aisément, et facilite grandement l’obtention d’une école du top 5 (ce que vous devez viser, à minima !). Celui des annales EMLYON permet aussi de garantir une bonne note à cette épreuve mais il faudra tout de même bien assurer les autres épreuves pour passer la barre d’admissibilité.

Prenez donc le temps de composer des sujets EDHEC avec les points déjà vu au programme en piochant 3 exercices et un problème totalisant 4 heures de temps de travail dans le livre de Sylvain Rondy. Effectuez-en 3 ou 4 durant ces vacances. Demandez également à votre professeur s’il y a des sujets d’emlyon que vous pourriez aborder.

Pour les plus ambitieux, vous pouvez d’ores et déjà demander à votre professeur des sujets de parisiennes que vous pouvez aborder, ils en seront ravis !

 

Géopolitique/Économie :

L’essentiel du travail repose sur l’apprentissage du cours et le travail de sujets spécifiques. Pour apprendre votre cours, nous espérons que vous avez tous d’ores et déjà téléchargé un logiciel d’apprentissage comme Interlex, Anki ou ProVoc, sinon, faîtes-le sans plus tarder en cliquant ici. Profitez-en pour créer un questionnaire par chapitre. Vous pouvez également le faire de manière collaborative avec vos camarades de promo. Vous saurez apprécier ce travail lorsque les concours approcheront. 😉

Le premier versant de votre travail consiste donc à maîtriser parfaitement votre cours. Il est essentiel de relire activement votre cours afin de comprendre parfaitement tous les concepts abordés. Le cours doit être intégralement et parfaitement connu. Si vous n’avez pas l’habitude de relire chaque chapitre et de vérifier vos connaissances avec Interlex/Anki/ProVoc (plus de détails sur ces logiciels ici) de manière fréquente (une fois toutes les deux ou trois semaines au minimum), prenez cette habitude aussi vite que possible. Vous pourrez ainsi aborder tous les sujets des écrits et les plus pointus de ceux des oraux…ceux qui chaque année éliminent tant de candidats à HEC et à l’ESCP…

L’autre versant de votre travail réside dans le travail intensif de sujets de dissertation. (Ce qui suit ne vaut que pour les ECS.) Durant la semaine où vous serez ensemble, prenez le temps de travailler au moins 3 sujets (un sur la mondialisation, un sur la France et un sur l’Europe). Accordez-vous à chaque fois une tranche de 2h30 où vous devrez réaliser une introduction complète (accroche, définition, problématisation et annonce de plan), un plan détaillé ainsi qu’une conclusion ainsi qu’une carte sur le sujet (essayez de faire en sorte que les trois soient cartographiables).

 

Culture générale :

La Parole… Vaste thème comme vous avez pu le constater. Vous avez commencé à l’appréhender lors des premières lectures estivales, vous avez eu vos premiers cours. Votre principal travail consiste à revoir vos premiers cours afin de les maîtriser à la PER-FE-CTION. Ces premiers cours vous permettent de comprendre assez globalement le thème. Sans compréhension globale, il sera impossible d’approfondir votre connaissance du thème pour espérer obtenir une note ne serait-ce que convenable. La culture générale est négligée par de très nombreux candidats, alors faîtes-en un atout ! Contrairement à l’an passé où vous pouviez vous permettre de vous focaliser sur d’autres disciplines, il faut que cette matière figure en bonne place dans votre planning de travail à partir de maintenant.

 

Langues :

Comme indiqué précédemment, la Toussaint est la période propice pour dire « Adieu » à vos dernières grosses erreurs de grammaire. Reprenez donc vos copies et retravaillez tous les points problématiques.

Si ce n’est pas déjà fait, commencez à réaliser des fiches de civilisation spécifiques à chaque thème avec dans chacune d’elle du vocabulaire, des données, des citations ainsi que des belles phrases à apprendre par cœur. Cela vous sera utile aussi bien en essai aux écrits que durant vos épreuves orales !

Bon courage et bonnes vacances ! 😀

Version bizuth

Mehdi Cornilliet Fondateur

20 ans, étudiant à HEC, ancien étudiant au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.

No comments so far.

Be first to leave comment below.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *