Les débouchés de la prépa B/L Les débouchés de la prépa B/L
Si tu as lu mon article sur l’origine de la prépa B/L, tu sais déjà que cette filière plutôt méconnue est pourtant celle qui... Les débouchés de la prépa B/L

Si tu as lu mon article sur l’origine de la prépa B/L, tu sais déjà que cette filière plutôt méconnue est pourtant celle qui t’offre le plus large panel de débouchés. En effet, la pluridisciplinarité de ce cursus te permet d’être convoité par de nombreuses formations prestigieuses. Petit tour d’horizon.

 

Les écoles normales supérieures

Après une prépa B/L, tu peux tout d’abord intégrer une des trois ENS (écoles normales supérieures) : Ulm, Saclay et Lyon. C’est même le débouché logique et naturel de la filière, qui avait été créée à l’origine en 1983 pour permettre à des bacheliers B de rentrer dans ces écoles.

Les ENS mènent à des carrières de haut niveau au sein du secteur public (enseignement, recherche de haut niveau, haute fonction publique) comme du secteur privé, en France et à l’international. Elles proposent également des possibilités de double diplôme (ESSEC, Sciences Po, ENSAE…), des partenariats avec des écoles ou universités étrangères, et organisent des préparations au concours de l’agrégation.

Les ENS offrent un peu plus de 50 places aux étudiants de B/L, via le concours CPGE (banque d’épreuves BLSES). Les lauréats acquièrent le statut de fonctionnaire stagiaire et sont, à ce titre, rémunérés environ 1500 euros brut par mois pendant leurs 4 années de scolarité. Ils doivent, en contrepartie, s’engager à servir l’État pendant 10 ans (scolarité comprise). Une fois le concours d’entrée réussi, tu choisis une filière proposée par l’école (par exemple lettres, histoire, géographie, économie, sociologie, langues, philosophie… à voir en fonction de l’ENS intégrée).

Il existe également pour entrer dans les ENS un concours sur dossier (concours « normalien étudiant »), avec, le cas échéant, une épreuve orale d’admission. Dans ce cas, les étudiants suivent par la suite la même formation que ceux recrutés sur le concours CPGE, mais leur scolarité est de 3 ans et ils ne sont pas fonctionnaires et donc ne perçoivent aucune rémunération.

 

Les écoles de statistiques

L’ENSAE

L’ENSAE (École nationale de la statistique et de l’administration économique), école d’application de l’école Polytechnique, est la grande école de la data science, de l’économie, de la finance et de l’actuariat. Elle est située sur le plateau de Saclay. Après 3 ans de scolarité, elle délivre un diplôme habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur. L’ENSAE propose plusieurs doubles diplômes prestigieux, par exemple avec les ENS, HEC, l’ESSEC, l’ESCP, Sciences Po et certaines écoles d’ingénieurs, ainsi que des partenariats avec des écoles ou universités étrangères.

L’ENSAE offre 20 places aux étudiants de prépa B/L, sur la banque d’épreuves BLSES.

L’ENSAI

L’ENSAI, située près de Rennes, est la grande école de l’ingénierie statistique et de l’analyse de l’information. Elle est, avec l’ENSAE, l’une des deux écoles d’ingénieurs du Groupe des écoles nationales d’économie et statistique (Genes). Elle propose aux étudiants de B/L deux formations autour d’une triple compétence statistique – informatique – économie :

  • L’une en 2 ans pour devenir attaché statisticien de l’INSEE (cursus fonctionnaire et rémunéré) menant à une carrière dans le public, avec possibilité de passer ultérieurement le concours d’administrateur de l’INSEE en interne.
  • L’autre en 3 ans pour devenir ingénieur ENSAI et s’orienter a priori vers une carrière dans le privé.

Chacun de ses cursus offre environ 6 places pour les étudiants de B/L.

L’ENSAI propose également de nombreux partenariats et doubles diplômes.

 

Ces deux écoles de statistiques se passent sur la banque d’épreuves BLSES, et s’adressent plutôt à des candidats ayant une forte appétence pour les mathématiques et l’économie.

 

Les écoles d’ingénieurs

Partageant la conviction que les élèves issus de B/L peuvent devenir des ingénieurs informaticiens avec un profil particulièrement prometteur, 4 écoles d’ingénieurs se sont regroupées sous le label GEIDIC :

Délivrant toutes les 4 un diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur, elles offrent 32 places aux étudiants de B/L, via la banque d’épreuves BLSES.

 

Les grandes écoles de management

Toutes les grandes écoles de management sont accessibles aux étudiants de B/L, par la banque d’épreuves BLSES pour les écoles Ecricome (Kedge, Neoma, EM Strasbourg et Rennes SB), et par la banque BCE pour les autres (HEC, ESSEC, ESCP, emlyon, EDHEC, Skema…).

Les Ecricome ont un nombre de places réservées pour les candidats littéraires (issus des filières A/L et B/L), alors que pour les écoles de la BCE, les B/L sont « interclassés », avec les étudiants des autres filières (ECS, ECE, ECT, et A/L).

 

Le Celsa

Le Celsa est l’école des hautes études en sciences de l’information et de la communication, interne à Sorbonne université. Cette école publique dispense des formations de haut niveau en journalisme, communication, marketing, publicité, médias et ressources humaines.

Cette école est accessible aux B/L par deux biais différents, mais incompatibles :

  • Soit par la banque d’épreuves BLSES
  • Soit par un concours d’entrée spécifique (une épreuve écrite suivie, le cas échéant, d’un entretien)

 

L’ESIT

L’ESIT est l’école supérieure d’interprètes et de traducteurs. Elle forme des interprètes de conférence, des spécialistes de la traduction, des interprètes en langue des signes française et des chercheurs. L’ESIT permet aux B/L d’intégrer son master de traduction éditoriale, économique et technique, via la banque d’épreuves BLSES.

Comme l’admission se fait seulement au niveau master, si tu es en « cube », tu peux intégrer directement l’ESIT. Si tu es en « carré », la réussite du concours te permet d’avoir la garantie d’intégrer le master de l’ESIT un an après, moyennant l’obtention d’une L3 (année de « cube » ou L3 à l’université) entre-temps.

Les candidats doivent parfaitement maîtriser deux ou trois langues, dont le français.

 

L’ENSG-Géomatique

L’ENSG-Géomatique est l’école nationale des sciences géographiques. Elle propose le seul cycle d’ingénieur en France qui couvre tous les domaines de la géomatique, à savoir les différentes techniques d’acquisition, la modélisation, le traitement et les usages de l’information géographique.

5 places sont réservées pour les B/L via la banque d’épreuves BLSES.

 

L’ISMaPP

L’ISMaPP est l’école supérieure d’application en management public. Elle forme aux métiers et carrières des administrations publiques d’État et territoriales, de la fonction publique, de la communication politique et du lobbying européen.

Cette école est accessible aux B/L par deux biais différents :

  • Soit par la banque d’épreuves BLSES
  • Soit par un concours d’entrée spécifique (une épreuve écrite suivie, le cas échéant, d’un entretien de motivation)

 

Les écoles d’actuariat

5 écoles d’actuariat et de statistique sont accessibles aux B/L via la banque d’épreuves CEAS :

  • Le cursus actuariat de l’université Paris-Dauphine
  • Le diplôme universitaire d’actuaire de Strasbourg
  • L’Institut de Science Financière et d’Assurances (ISFA)
  • L’Euro Institut d’Actuariat
  • L’Institut de Statistique de l’université Pierre et Marie Curie

Le concours d’entrée comporte, entre autres, 2 épreuves écrites de mathématiques de haut niveau (niveau ECS+).

 

Sciences Po

Après trois ans de prépa B/L (après une année de « cube » donc), tu peux présenter l’admission à Sciences Po Paris en M1, dans l’une des 6 écoles : école d’affaires publiques, école des affaires internationales, école de droit, école de journalisme, école du management et de l’innovation, école urbaine ou école doctorale (certaines formations demandant toutefois des prérequis). Cette admission se fait sur dossier et est suivie, le cas échéant, d’un oral.

 

L’ISIT

L’ISIT est la grande école de l’expertise multilingue et interculturelle. Délivrant une formation visée par l’État, elle mène à des carrières variées, par exemple dans le management et la communication interculturels, la traduction, les relations internationales, au métier de juriste linguiste, ou celui d’interprète de conférence. L’ISIT est accessible aux B/L au niveau L2, L3 et M1, sur dossier (si ton lycée a signé une convention avec cet institut) ou sur concours. Les candidats doivent maîtriser le français, l’anglais, et une 3èmelangue (l’allemand, l’arabe, le chinois, l’espagnol, l’italien, le portugais ou le russe).

 

Autres formations

De très nombreuses formations sont accessibles à des étudiants de B/L (carrés et/ou cubes). Citons par exemple celles de l’université Paris-Dauphine (dont la L3 Sciences sociales accessible via la banque d’épreuves BLSES), celles de la Sorbonne, d’Assas, les formations dispensées dans les IAE, à la Toulouse School of Economics, les IEP…

Pour ces formations, rapproche-toi directement des universités pour savoir quelles sont les procédures d’admission et note précieusement les dates limites d’envoi des dossiers. N’oublie pas que préparer un dossier prend du temps, donc essaie d’anticiper au maximum.

Amélie Hurteaux

Professeure de mathématiques en B/L au lycée Stanislas de Cannes