LV2 Anglais Ecricome 2020 – Analyse du sujet LV2 Anglais Ecricome 2020 – Analyse du sujet
La première journée du concours Ecricome 2020 se termine sur la LV2. Tu peux trouver ici une analyse du sujet de LV2 anglais Ecricome... LV2 Anglais Ecricome 2020 – Analyse du sujet

La première journée du concours Ecricome 2020 se termine sur la LV2. Tu peux trouver ici une analyse du sujet de LV2 anglais Ecricome 2020 !

Cette année, les concours sont très particuliers, car les préparationnaires ne passent que les écrits, et ils ont eu trois mois de révisions. Les épreuves restent cependant les mêmes que les années précédentes, ne t’inquiète pas !

Tu peux retrouver toute l’information sur les concours dans notre rubrique concours Inside ! 

 

La version

La version apparaît, comme habituellement dans le concours Ecricome, sans grande surprise. Le thème de la politique ferroviaire britannique ne posait pas de problème d’un point de vue lexical, et la version comptait peu de pièges grammaticaux. Mais certaines constructions de phrase étaient assez difficiles à retranscrire en français. Le texte issu d’un article de presse portait sur l’impact de la politique ferroviaire des premiers ministres britanniques sur la sécurité.

On remarque, comme souvent dans les versions Ecricome, l’utilisation de chiffres à traduire (en chiffre, bien sûr). En termes de vocabulaire, l’utilisation de l’expression « is still geazed », que l’on pouvait traduire par « est toujours tournée », pouvait poser un peu problème.

 

Le thème

Ici aussi, rien d’extraordinaire. Les trois premières phrases portaient sur le domaine du travail, thème très récurrent dans les concours, et qui n’ont pas impressionné les candidats les mieux préparés. La suite portait sur du vocabulaire de la vie courante ou de l’actualité, là aussi sans surprise.

Grammaticalement, les phrases du thème recoupent les principaux aspects grammaticaux anglais. La première phrase demandait ainsi l’utilisation du present perfect, la seconde permettait de vérifier si les candidats connaissent la condition, et la neuvième le regret…

On notera tout de même certaines difficultés, comme la traduction de l’expression idiomatique « que cela te plaise ou pas », à la phrase 4 ou la traduction de « autant moins de difficultés que » en phrase 5. La septième phrase était un peu plus difficile, avec un temps au plus-que-parfait, et le verbe envahir.

 

Les essays

Finissons cette analyse de l’épreuve de LV2 anglais Ecricome 2020 avec les essays ! Le format reste le même que les années précédentes, à savoir un essai en 250 mots (plus ou moins 10%). La particularité du concours Ecricome réside dans le choix entre deux sujets.

Ici, les sujets étaient :

  1. Ecology : the new religion ?
  2. Should we welcome or fear a cashless society ?

Le premier sujet n’a en réalité rien d’extraordinaire. Le thème de l’écologie est assez attendu en LV2, et n’a surpris aucun candidat. La formulation est en revanche assez originale, avec l’utilisation de l’aspect religieux. Le candidat pouvait ici prendre parti, en critiquant par exemple l’engagement très fort de certaines personnes, qui peut s’apparenter à une nouvelle religion. A l’inverse, il était aussi possible de réfuter cette thèse en arguant que s’engager pour l’écologie se fait en toute connaissance de cause, et n’a rien à voir avec la croyance religieuse. Les exemples originaux pourront ici faire la différence, au vu de la banalité du sujet.

Le second sujet est un peu plus déroutant, même s’il s’inscrit dans les thèmes d’actualité souvent étudiés en LV2. Ici aussi, il était possible de prendre les deux partis, du moment que les arguments sont pertinents. Le sujet se prêtait à des exemples d’actualité mais pas besoin ici d’être très original, du moment quel’exemple est pertinent ! Attention toutefois à ne pas tomber dans des raisonnements simplistes : critiquer l’utilisation de la monnaie pouvait être intéressant, mais une société sans monnaie ne repose pas forcément sur le troc.

 

 

 

Lisa Schneider