Youtubeur et étudiant en prépa à Henri IV : l’interview de Kinori ! Youtubeur et étudiant en prépa à Henri IV : l’interview de Kinori !
Être Youtubeur et étudiant en prépa en même temps ? Découvrez l’interview exclusive de Kinori qui nous explique l’origine du lancement de sa chaîne... Youtubeur et étudiant en prépa à Henri IV : l’interview de Kinori !

Être Youtubeur et étudiant en prépa en même temps ? Découvrez l’interview exclusive de Kinori qui nous explique l’origine du lancement de sa chaîne et les raisons de ses vidéos autour du monde de la prépa !

 

Hello Kinori ! Pour commencer, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Salut ! Je m’appelle Mathis, alias Kinori sur YouTube, et je suis en 2ème année de CPGE ECE au lycée Henri IV.

 

Quand est-ce que tu as commencé à faire des vidéos sur YouTube ? Pourquoi t’es-tu lancé là-dedans ?

J’ai commencé à faire des vidéos en 2016, au collège ! Au départ c’était seulement pour diffuser des matchs de player versus player sur le jeu Wakfu. Je n’ai jamais vraiment arrêté depuis même si j’ai eu des périodes de pause, notamment pour travailler mon dossier scolaire au lycée.

Au lycée, j’ai cherché beaucoup d’infos sur les prépas, la voie ECE, et les lycées parisiens. J’étais assez décontenancé par le peu d’information que je trouvais, et le travail qu’il fallait faire pour comprendre la vérité de l’expérience de la prépa derrière toutes les légendes dont elle est affublée.

J’ai finalement décidé de faire des vidéos en prépa pour plusieurs bonnes raisons : j’allais vivre une expérience unique de deux ans dans un grand lycée, j’avais déjà un peu d’expérience en création de contenu, et j’avais besoin de travailler mon expression orale.

 

Quel était ton profil au lycée et pourquoi as-tu choisi de faire une prépa économique et commerciale ?

Mon lycée a été un peu particulier. Je n’étais pas intéressé par les cours en seconde, au point d’avoir de si mauvaises moyennes en maths que je n’étais pas sûr d’être accepté en première ES ! Je m’étais toujours dit, et je le regrette, que je commencerai à m’investir en première car c’est là que les dossiers commencent à compter. Par la suite, je me suis découvert une passion pour les SES et les langues, et j’ai commencé à travailler sérieusement dans toutes les matières. J’ai fini par avoir un très bon profil en terminale, ce qui m’a permis de participer au concours général et de demander des établissements sélectifs sur Parcoursup. J’ai d’ailleurs présenté mon dossier scolaire et mes résultats sur la chaîne !

Quant à la prépa, j’en ai d’abord entendu parler par certains professeurs, élogieux du parcours prépa-grande école, ce qui est déjà une chance en soi quand on sait que de nombreux lycéens n’entendent jamais parler de la prépa au lycée. J’étais attiré par le « challenge » et la possibilité d’un réel approfondissement, absent au lycée. La représentation que je me faisais des grandes écoles en tant qu’établissements prestigieux, à la pointe de l’enseignement du management et de l’insertion professionnelle, en opposition à une université moins sélective, aux débouchés plus incertains, a fini par me convaincre de m’orienter dans le parcours prépa. Enfin, j’ai choisi la voie ECE parce que j’aimais l’économie, et les matières m’intéressaient. C’était un peu l’approfondissement tant attendu des matières de la voie ES.

 

Il y a beaucoup de fantasmes autour des très grandes CPGE comme Henri IV : c’est comment la prépa là-bas ? 

C’est en fait difficile d’en rendre compte avec précision car on a l’impression d’être dans une bulle ! Par rapport au lycée, c’est, comme on le dit, « un autre niveau » : professeurs exigeants, cours longs, détaillés voire exhaustifs, rythme épuisant, épreuves difficiles… Mais ça n’a peut-être rien de spécifique à H4.

En revanche, les mythes autour des grands lycées sont… faux ! Pas de compétition mauvaise, de profs sadiques, ni de hors-programme à tout bout de champ. On se fait même de très bons amis, dans une ambiance d’émulation favorisée par le lycée Henri IV. Je dirais que la principale spécificité des grandes prépas, c’est qu’on nous prépare de facto aux concours des meilleures écoles, avec tout ce que ça veut dire en terme de rythme et de travail.

 

Tu as continué à publier (beaucoup !) de vidéos depuis que tu es en prépa : où trouves-tu le temps de les faire et pourquoi restes-tu aussi motivé ?

C’est une très bonne question, je me suis souvent demandé si ce n’était pas « un peu fou » de me lancer là-dedans en prépa. Deux choses me motivent, et justifient par là le temps que j’y consacre. D’une part cela m’aide pour mes concours, car j’ai énormément progressé à l’oral grâce à ces exercices réguliers, et c’est un projet original à valoriser en entretien de personnalité. D’autre part il y a un intérêt social, dans le sens où ça aide une communauté très large d’étudiants, de lycéens, de parents, de professeurs, qui y trouvent des informations sur l’orientation scolaire mais aussi un divertissement, ce qui est très important pour moi ! Le fait qu’autant de personnes s’intéressent à ce projet me motive aussi beaucoup, car je sais qu’il y a une attente, et je ne veux pas les décevoir 🙂 !

 

En quelques mots, de quoi parlent tes vidéos ?

Mes vidéos parlent essentiellement de mon quotidien en prépa, de mon expérience, mon ressenti, mes lectures. Je donne aussi des conseils quand je le peux pour aider les lycéens dans leur orientation, ou pour progresser dans les matières scolaires.

 

Est-ce que tu reçois beaucoup de messages de ta communauté ? Combien de personnes te suivent chaque semaine ?

Oui énormément, en tout cas chaque fois que je sors une vidéo ! Je reçois beaucoup d’encouragements (merci !) et aussi de questions sur la prépa. J’ai volontairement pris beaucoup de distance vis-à-vis de ma communauté (vidéo une fois par mois, pas de réseaux sociaux), afin de me concentrer exclusivement sur mes études. C’est une posture franchement singulière, voire inactuelle, qui reflète bien la singularité de l’expérience de prépa et les sacrifices qu’elle demande. Je crois que c’est un équilibre nécessaire, et je remercie tous ceux qui me suivent d’être si compréhensifs !

J’aurais du mal à chiffrer, mais pour donner un ordre de grandeur mon dernier vlog approche les 10 000 vues ! J’ai la chance d’être suivi par beaucoup d’étudiants curieux, motivés et travailleurs, ce qui est vraiment unique sur YouTube.  

 

Pour finir, un dernier mot d’encouragement alors que le froid et la grisaille pointent le bout de leur nez ?

A tous ceux qui sont ou qui vont être en prépa, je leur dis de croire en eux et de tenir bon jusqu’au bout, n’oubliez pas qu’« à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire » !

Lien : https://www.youtube.com/channel/UCBr8dtC9ddUz8QwDBrf0Vzg/featured?view_as=subscriber 

La Rédaction