La Nouvelle banque de développement des BRICS : un outil économique et politique La Nouvelle banque de développement des BRICS : un outil économique et politique
Annoncée en 2014, lors du sommet annuel des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) à Fortaleza, la Nouvelle banque de développement a... La Nouvelle banque de développement des BRICS : un outil économique et politique

Annoncée en 2014, lors du sommet annuel des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du sud) à Fortaleza, la Nouvelle banque de développement a vu le jour l’année dernière lors du sommet d’Oufa en Russie. Installée à Shanghai, elle se présente comme une alternative à la Banque mondiale et au FMI, tout deux basés à Washington.

brics2
Le logo du sommet annuel des BRICS à Oufa (Russie) en 2015

Ces deux dernières institutions sont critiquées pour leur incapacité à prendre en compte la montée des pays émergents et sont accusées de jouer le jeu de l’économie américaine. Ainsi, la Chine, pourtant seconde économie mondiale, ne disposait que de 4% des droits de vote au FMI, tandis que l’Italie en détenait 3,31% et la France 4,5%. Ces chiffres datent de juillet 2015, au moment où s’est ouverte la NDB : «New Development Bank », selon son sigle anglais. Heureux hasard ou calcul politique du FMI, en 2016 la part du droit de vote chinois a été augmentée à plus de…

Lire la suite : http://les-yeux-du-monde.fr/ressources/25975-la-nouvelle-banque-de-developpement-des-brics-un-outil-economique-et-politique

Mehdi Cornilliet Fondateur

22 ans, étudiant à HEC Paris, ancien étudiant en prépa ECS au Lycée La Bruyère (Versailles) et fondateur de Major-Prépa.