Comment utiliser à bon escient ses références et citations en géopolitique ? Comment utiliser à bon escient ses références et citations en géopolitique ?
Marx, un incontournable à citer dans une dissertation, penseur néolibéraliste du XIXème siècle, admirateur du capitalisme, véritable défenseur de sa formule bien connue :... Comment utiliser à bon escient ses références et citations en géopolitique ?

Marx, un incontournable à citer dans une dissertation, penseur néolibéraliste du XIXème siècle, admirateur du capitalisme, véritable défenseur de sa formule bien connue : « Laissez faire, laissez passer », nous propose une vision tout à fait optimiste et réaliste du système économique de son temps (sic).

Tu trembles de confusion ? Ou pire, tu es choqué ? Si tu as déjà douté sur une citation ou une référence, cet article est fait pour toi ! Quels sont les différents types de références et de citations ? Comment les utiliser ? En quelle quantité ? Comment cerner les attendus ? Pas de panique ! On te résume tout, fais défiler.

 

Petites généralités concernant les références et les citations en HGGMC

Dans une dissertation de géopolitique, matière phare en voie ECS, les références et citations occupent une place toute particulière : elles sont la sauce dans tes pâtes, les épices de ton plat, autrement dit, elles rendent ton œuvre d’art moins fade, plus complète, appuyée, précise, argumentée. Toutefois, ces outils sont à manier avec précaution : elles doivent bonifier ton devoir, et surtout pas le desservir.

 

Les différents types de références et de citations

Il existe globalement deux grands types de références et de citations que tu peux utiliser dans un devoir. Les références et citations argumentatives d’une part, te servent à appuyer, illustrer, préciser, justifier ton propos. Elle doivent faire l’objet d’une véritable analyse de ta part, soit concrètement d’un commentaire de quelques lignes pour expliquer clairement au jury la pensée de l’auteur. Par exemple dans un paragraphe en lien avec l’afro-optimisme, il peut être bon de citer Entreprenante Afrique de Jean-Michel Severino, toujours accompagné bien sûr d’une analyse personnelle.

Les références et citations peuvent, d’autre part, être utilisées de manière purement stylistique, avec prudence et modération. Il s’agit ici par exemple de se référer à des concepts clés du sujet par des tournures d’auteurs (exemple : « la mare aux grenouilles » de Platon pour désigner la Méditerranée pouvait être citée dans le sujet ESSEC 2020)

Attention : si la référence purement stylistique ne demande pas d’analyse particulière, elle ne rapporte pas non plus spécialement de points. Attention à ne pas en abuser donc, ou pire les considérer comme participant de l’argumentation !

 

Comment utiliser tes références et citations ?

Cela peut sembler évident, mais il est toujours bon de le rappeler : une citation s’écrit entre guillemets et est précédée ou suivie de son propriétaire. De même, un titre d’œuvre se souligne.

Certains professeurs exigent également une date. Globalement, voici une petite astuce : n’indique la date d’une œuvre que si ladite date apporte une précision significative quant au message que tu souhaites transmettre (exemple : si le commentaire d’une référence porte sur l’aspect historiquement dépassé des concepts utilisés par l’auteur, il peut être bon de la replacer dans son contexte historique !). Sinon ne te fatigue pas. Tu auras déjà 4 000 théorèmes de maths à apprivoiser, réserve ta mémoire. Il faut parfois savoir être un peu flemmard.

Attention à ne pas « claquer » tes références et citations. Elles doivent apporter une pièce au puzzle que constitue ta dissertation. Ne force pas : mieux vaut ne mettre aucune référence sur un sujet un peu compliqué, que d’en faire tomber comme un cheveu sur la soupe. Tu risques en plus de faire un hors-sujet…

 

Comment choisir ses références et citations ?

Tu viens de découvrir le sujet. Super, c’est l’Europe, tu connais ce chapitre par cœur. Tu t’empresses de noter au brouillon trois auteurs phares à absolument replacer dans ta dissertation. C’est à la fois une bonne, et une mauvaise idée.

En effet, chaque sujet est différent ! Attention alors à ne pas inconsciemment orienter ta réflexion vers un plan bateau. Je te conseille de commencer par analyser en profondeur tous les concepts du sujet afin de bien délimiter son périmètre, pour ne pas qu’une liste d’auteurs influence ton traitement du sujet. Ensuite, tu peux au vu de ton analyse marquer au brouillon quelques références que tu juges adéquates.

Essaie dans la mesure du possible d’utiliser des références et des citations originales : en corrigeant les copies de concours, les correcteurs n’en pourront sûrement plus de Fukuyama et de Galeano…

En revanche, il est paradoxalement aussi nécessaire de repérer les auteurs  « attendus » du jury. Leur présence dans ta dissertation ne te rapportera sûrement pas particulièrement de points, mais elle t’évitera d’en perdre ! (exemples : Michel Foucher pour les frontières, Paul Kennedy pour les Etats-Unis…)

 

En quelle quantité dois-je les utiliser ?

Il n’y a malheureusement ici pas vraiment de règle universelle. Certains professeurs te diront que l’on peut faire une copie sans référence, d’autres au contraire qu’il est bon de se lâcher. Globalement l’astuce consiste à produire une copie qui conviendra au plus de correcteurs possible le jour du concours.

En ce sens voici un repère personnel très officieux : environ cinq références ou citations bien analysées dans ton développement, un auteur en ouverture, et quelques auteurs dans les définitions de concepts en introduction permettent généralement d’obtenir une copie équilibrée. A toi d’adapter cette astuce en fonction du sujet, de la taille de ta copie etc. Elle n’est pas à prendre pour une vérité générale !

 

Quelques astuces concernant les citations

Dans la mesure du possible, une citation doit être courte. Inutile d’apprendre par cœur 20 lignes et de les recracher, cela risque d’énerver ton correcteur. Tu peux favoriser les citations qui contiennent des concepts, elles sont plus faciles à analyser (exemples : la croissance en « tâches de léopard » de Sylvie Brunel,  « l’hyperpuissance » d’Hubert Védrine…). Fais attention toutefois aux auteurs que tu cites ! Evite les auteur polémiques, ou souvent perçus comme un peu « trop orientés »… Ou du moins pense à apporter une nuance à la thèse dans ce cas, voire à la critiquer.

Tu peux utiliser une citation en transition entre deux grandes parties, par exemple dans un sujet sur la France comme dans ESCP 2020 : « La France possède-t-elle encore les moyens de ses ambitions, ou est-elle destinée à demeurer une grande puissance moyenne, selon l’expression  de Valéry Giscard d’Estaing ? ». Enfin, sache que tu peux insérer des citations très courtes dans la légende de ta carte dans une épreuve de type ESCP, dans les titres de tes parties ou sous parties ! Une dernière astuce pour finir : n’hésite pas à confronter les auteurs pour apporter différents points de vue dans ton devoir, dans une étude de cas par exemple !

 

Voilà, tu sais tout à présent ! J’espère sincèrement que cet article t’a aidé, n’hésite pas à effectuer des recherches par toi-même ou interroger tes professeurs pour te renseigner sur les différents auteurs à citer en dissertation ! Si tu cherches d’autres conseils en géopo, clique ici !

Hugo Foyer

Etudiant à l'ESCP après deux années de CPGE ECS à Saint Jean de Douai