Culture générale : comment j’ai eu 20 à la BCE #1 Culture générale : comment j’ai eu 20 à la BCE #1
Dans cette série d’articles, je vais te présenter mes méthodes de travail en culture générale. Celles-ci m’ont permis de passer de 7-10 en CG... Culture générale : comment j’ai eu 20 à la BCE #1

Dans cette série d’articles, je vais te présenter mes méthodes de travail en culture générale. Celles-ci m’ont permis de passer de 7-10 en CG HEC et ESSEC en année de carré à 16-20 en année de cube. Pour ce premier numéro, j’ai décidé de me focaliser sur le travail que j’ai fourni pour bosser le thème de mon année.

Cette méthode est assez personnelle et ne sera jamais meilleure que celle que tu développeras pour toi-même. Mais tu peux t’inspirer de ce que je vais te présenter aujourd’hui ! Elle est inspirée des méthodes qui m’ont été soufflées par des camarades de Grandchamp et du groupe Ipesup, et a pour objectif de réduire au maximum le temps de travail. Enjoy !

 

Qui suis-je et pourquoi réviser la culture générale ?

Mon profil étudiant

Pour commencer, il est important que je te présente rapidement mon « profil étudiant ». C’est important car cela te permettra de savoir si cette méthode te convient ou non. J’étais un élève plutôt « malin », qui avait des idées intéressantes, mais incapable de retenir le cours ou d’organiser une copie. La dialectique, c’était pour moi une drôle de mystique ! Mes paragraphes étaient brouillons et le cours à peine évoqué, mais les idées qui fusaient de ci de là laissaient présager de bonnes choses. Si tu t’es reconnu, alors ce guide est fait pour toi !

 

Les raisons de travailler le thème de culture générale

En dehors des oraux de HEC, la culture générale se concentre sur l’étude d’un thème. Et contrairement à ce que tu as pu entendre, travailler la CG, ça paie ! En effet, il n’y a pas de mystère ni de hasard, une méthode solide et quelques bonnes connaissances assurent facilement le 12-13. Et avec ces bases solides, la porte est grande ouverte pour atteindre le 20 !

La culture générale est le plus souvent une matière sans mauvaise surprise pour qui maîtrise la méthode de la dissertation, en plus d’avoir un fort potentiel à bonnes surprises. Avec un coefficient de 4, une note solide en CG permet facilement de rattraper une LV2 défaillante. J’ai par exemple eu 8,8 en LV2, ce qui ne m’a pas fermé les portes de Jouy-en-Josas ! Tu l’as compris, cet article se concentrera sur l’écrit de culture générale ; pour l’oral, il faudra attendre un peu.

 

La série d’articles

Cette série d’articles me permettra de te montrer dans un premier temps ma méthode de travail durant l’année. Dans un second temps, il s’agira alors de comprendre les réflexes à acquérir face à un devoir et les méthodes de rédaction.

Que faut-il retenir ? Il faut travailler peu pour travailler bien : une copie réglée au millimètre, des citations à foison et beaucoup de réflexion personnelle. Tu auras trois grands chantiers cette année : apprendre (et réunir) des citations, apprendre à rédiger et entraîner ta réflexion. Si tu es efficace, 2 h par semaine en moyenne est plus que suffisant sur l’année pour assurer un 13-14 et tenter le 20 ! Rajoute 2 h de recherches hebdomadaires s’il te faut rattraper un prof défaillant.

Envie de décrocher un 20 en culture générale cette année ? C’est parti ! 

 

Comment travailler la culture générale durant l’année ?

Le travail sur les citations

Les citations sont au cœur de la méthode que je te propose. En effet, elles permettent de montrer au correcteur que tu as travaillé et offrent un cadre solide à ta réflexion. Connaissances et méthode assurent ensemble le 13 et permettent un 16 ; et c’est ta réflexion personnelle qui te portera jusqu’au 20/20 en culture générale !

 

Le travail en cours

La première étape d’une année réussie est d’être attentif au cours de ton prof. Oui, même s’il n’est pas très dégourdi ! En effet, en plus de te familiariser avec les différents aspects et réflexions possibles sur le thème, ton prof te permet de partir à la chasse aux citations, qui seront au cœur de notre méthode. Si ton prof te donne des citations ou des textes, alors c’est bingo : le gros du travail de l’année est déjà fait pour toi. Sinon, écoute bien ce qui va suivre.

 

1. Comment savoir quelles citations choisir ?

Il faut compter en moyenne une dizaine de minutes par citation, sachant qu’elles arriveront par groupe. Compte idéalement deux citations pour tes auteurs mineurs, et entre quatre et six pour tes auteurs majeurs. Vise une trentaine d’auteurs, pour avoir entre 80 et 100 citations.

Ensuite, essaie de ne pas répéter les mêmes idées au sein d’un même auteur, mais ce n’est pas grave si certaines idées reviennent plusieurs fois entre les auteurs : cela permet de citer plusieurs auteurs sur une même idée, pour soit nuancer un propos dans un même paragraphe (Socrate dit jaune, Hegel dit ocre), soit pour faire revenir une idée que tu as auparavant invalidée dans ta copie (I. Socrate dit jaune, et en déduit que X est alors vrai. – II. Mais on voit que X est faux, donc jaune est impossible. – III. Hegel, en disant ocre, permet de récupérer l’idée de jaune même si X est faux).

Enfin, essaye d’avoir une dizaine de définitions puissantes parmi tes citations. Elles te permettent de montrer au correcteur que tu sais de quoi tu parles !

2. Le travail de collecte

Il est temps de récolter les citations. Si tu ne peux pas te contenter de les cueillir à mesure qu’elles tombent de ton prof, voici comment en trouver. Comme il s’agit d’un travail très lourd, le mieux reste de travailler en groupe pour diviser la charge de travail ! Voici les meilleures sources pour tes citations.

– Les références et textes qu’évoque ton prof sont de véritables nids à citations. En plus de faire progresser ta réflexion, ils te permettent de comprendre le contexte des citations, ce qui te permet d’éviter les odieux contresens qui plombent rapidement ta copie.

– Les manuels sont d’excellents outils de travail pour peu que tu ne les apprennes pas bêtement pour les réciter sans réfléchir. Le manuel chez Ellipse propose notamment des textes choisis !

– Prendre contact avec des préparationnaires d’autres prépas te permet d’échanger des ressources. Le Discord Major-Prépa par exemple !

– Les articles de Major-Prépa regorgent de citations et textes choisis. En règle générale, il ne faut pas négliger internet et Wikipedia pour t’inspirer sur des auteurs dont tu entends parler !

– Si tu es anglophone, il existe de nombreuses chaînes YouTube traitant de philosophie. Tape le nom d’un auteur que tu apprécies dans la barre de recherche et navigue en partant de là.

– Enfin, si tu as des amis en Khâgne, ils auront sûrement de bonnes idées à te partager. Travailler mieux, c’est souvent travailler à deux !

3. Le travail d’apprentissage

Maintenant, il faut apprendre toutes ces citations. Pour cela, je recommande de travailler à deux, chacun faisant réciter l’autre à tour de rôle.
Je te propose ma méthode, mais chacun a sa façon d’apprendre. J’ai collecté dans un fichier Excel (ici) toutes mes citations groupées par auteur et classées par date. Dans ce tableau, à côté de chaque citation, j’ai indiqué son auteur, l’ouvrage dont elle est tirée et la date de parution. Je change alors la couleur de chaque case à chaque récitation :

  • Bleu, si je n’ai pas encore travaillé la citation.
  • Violet, si je ne pense même pas à cette citation lors de mes récitations.
  • Rouge, si je m’en souviens avec de nombreuses fautes ou des contresens.
  • Jaune, si mes erreurs sont presque sans importance.
  • Vert, si je sais la réciter parfaitement.
  • Vert foncé, si je sais la réciter parfaitement et rapidement.

Lors de ton apprentissage, assure-toi que tu sais réciter toutes tes citations :

  • Dans l’ordre.
  • En rapport avec un thème.
  • Par auteur.
  • Rapidement.

« Mais Arthur ! », t’exclames-tu, « c’est inutile d’apprendre des citations sans les comprendre ! ». Et en cela tu as raison. Mais si tu as choisi ces citations, c’est qu’elles te parlent et que tu veux t’en servir en copie. Ce n’est pas la peine de connaître toutes les subtilités de la pensée de tous tes auteurs, seuls quelques-uns (tes auteurs principaux) suffisent !

 

Conclusion

Cette méthode permet de dire plusieurs choses au correcteur. Les citations affirment « regarde correcteur, comme ma copie est pleine de connaissances ! ». Cependant, n’oublie pas qu’il ne s’agit pas d’apprendre bêtement des citations mais de savoir les utiliser à bon escient. L’idée est donc de les assimiler et de les comprendre dès le travail de collecte. Voilà qui conclut ce long premier article ! On se retrouve bientôt pour le prochain numéro de cette série « Comment j’ai eu 20 en dissertation culture générale à la BCE », qui portera sur le travail de réflexion !

N’hésite pas à venir me parler sur Discord ou par Messenger.

Arthur Bert

Je suis Étudiant à HEC Paris, promotion 2024. J'ai intégré après 3 ans de prépa ECS à Sainte-Marie Lyon. Je suis rédacteur en Anglais et en Culture Générale, et je suis administrateur du Discord Major Prépa.