Prépa ECE – Filière économique et commerciale, option économique Prépa ECE – Filière économique et commerciale, option économique
L’ECE est la filière économique des Prépa HEC, qui prépare aux concours des Grandes écoles de commerce françaises. Elle accueille majoritairement des bacheliers ES.... Prépa ECE – Filière économique et commerciale, option économique

L’ECE est la filière économique des Prépa HEC, qui prépare aux concours des Grandes écoles de commerce françaises. Elle accueille majoritairement des bacheliers ES.

Cette formation complète et exigeante, qui se fait en deux ans, aboutit aux concours. Organisés chaque année par la BCE et Ecricome, ils permettent d’intégrer une des 26 école de commerce.

  • la Banque Commune d’Épreuves (BCE) est composée de 24 écoles donc HEC Paris, l’ESSEC, ESCP Europe etc.
  • Ecricome se compose de NEOMA Business School et KEDGE Business School.

Les étudiants ayant eu de très bonnes notes peuvent aussi prétendre à intégrer Saint-Cyr. Durant la première année, les prépas qui le souhaitent peuvent aussi tenter les concours d’entrée en deuxième année des IEP de province.

 

Qui peut suivre une ECE ?

Les classes d’ECE accueillent majoritairement les élèves ayant présenté un bac ES. On demandera aux étudiants d’avoir un bon niveau général puisque toutes les matières suivies en terminale sont importantes pour la prépa.

 

Les matières enseignées en ECE

De nombreuses matières sont enseignées en CPGE ECE, et il est difficile de faire l’impasse sur l’une d’entre elles. Ainsi, le volume hebdomadaire de cours pour un ECE se répartit comme suit :

  • Mathématiques : 8h/semaine.
  • Informatique : 2h toutes les deux semaines.
  • Économie, Sociologie et Histoire du monde contemporain (ESH) : 8h/semaine, en comptant la micro et la macro économie.
  • Langues : 3h par langue et par semaine.
  • Culture Générale : 3h de littérature et 3h de philosophie par semaine.
  • Sport : matière facultative, en fonction des lycées.

Pour plus de renseignement concernant les épreuves du concours, nous vous invitons à consulter l’article de présentation des matières en ECE.

Est-ce-que c’est vraiment différent du lycée ?

Les classes, de quarante élèves environ, commencent leur journée vers 8h pour la finir vers 17h. Cela peut fortement ressembler au quotidien d’un lycéen mais la prépa demande un réel investissement personnel. Car en plus des cours, des DST (devoirs sur table) et des colles (interrogations orales) sont organisés chaque semaine.

L’objectif est de réviser et apprendre chaque jour, afin d’engranger des connaissances réutilisables lors du concours, deux ans après le début des cours. Cela ne sert donc à rien de réviser la veille au soir juste pour obtenir une note passable, le vrai travail se fait dans la durée !

 

Y’a-t-il des partiels et examens ?

Chaque semaine, les élèves doivent passer un ou deux devoir surveillé. Les matières varient et les notes obtenues forment la base du contrôle continu. Les professeurs ajoutent à cela :

  • Les notes des colles (deux par semaine)
  • Les résultats des concours blancs. Selon les lycées, ils peuvent être organisés chaque année ou seulement en dernière année.
  • Les notes des devoirs à rendre

A la fin de chaque trimestre, le conseil de classe se réunit et statue sur la situation de chaque élève. C’est l’occasion de faire le point pour voir quelles sont les forces et faiblesses de chacun. Entre la première et la deuxième année, les crédits ECTS accordés permettent aux étudiants de se réorienter sans perdre d’année scolaire.

 

La prépa semble trop difficile…

De nombreux clichés circulent à propos des classes prépas. En effet, ces deux années sont denses et demande une réelle motivation de la part des étudiants mais ce n’est pas impossible !

Le premier semestre, qui fait office de période de transition entre lycée et études supérieures peut sembler compliqué car les premières notes sont souvent démoralisantes. Mais les professeurs, très disponibles, sont là pour accompagner les étudiants et les aider à identifier leurs faiblesses. C’est aussi l’occasion de combler ses lacunes et adopter des méthodes de travail plus performantes afin de progresser.

 

Je n’ai pas envie de tirer un trait sur ma vie sociale

Autre cliché : en prépa, on n’a plus de vie. Alors non, c’est faux. Tout simplement parce que même si on a beaucoup moins de temps libre qu’au lycée, il faut tout de même veiller à se laisser quelques heures de loisir par semaine. Une sortie entre amis, au cinéma, un temps pour lire, faire du sport … tous les prétextes sont bons pour s’aérer l’esprit.

De même, les étudiants doivent bien faire attention à garder une bonne hygiène de vie. Même si la tentation de réviser jusqu’à deux heure du matin est grande, cela n’engendrera que de la fatigue ! Idem, sauter un repas n’est pas la meilleure idée qu’il soit.

 

Qu’en est-t-il des concours ?

Entre avril et mai de la deuxième année sont organisés les concours. Chaque jour, les étudiants ont une ou deux épreuves à passer, durant trois semaines.

Toutes ces notes seront agrégées pour former un classement. Selon sa place au sein du classement, et de sa moyenne par rapport à la barre d’admissibilité, l’étudiant sera admissible à certaines écoles.

Les concours ne s’arrêtent pas là puisqu’il faut maintenant passer les épreuves orales. En l’espace de trois semaines, les prépas visitent les écoles qu’ils visent afin de passer des entretiens de motivations et oraux de langues. Certaines écoles rajoutent des matières (Culture Générale, Maths …).

Le total des écrits et des oraux sert à ériger un dernier classement qui, via le Système d’Intégration aux Grandes Ecoles de Management (SIGEM) où chaque élève classe ses vœux, donnera le résultat définitif vers mi-juillet.

 

L’inscription et le choix de la CPGE

Privée ou publique, il existe différentes prépas mais toutes suivent les mêmes programmes. La sélection en classe préparatoire se fait sur dossier, via Parcoursup.

Bien souvent les bacheliers choisissent leur prépa en fonction des classements qui prennent en compte le nombre d’intégrés dans les meilleurs écoles (Top 3, Top 10 …). Mais d’autres critères sont à prendre en compte comme l’éloignement du lycée du domicile de l’étudiant car faire plus d’une heure et demi de trajet devient difficile. Pour palier ce problème, on peut se tourner vers les prépas qui proposent un internat mais encore une fois, attention, elle n’en ont pas toutes et les places peuvent être limitées.

Flore Deghaye