Eco Droit ESSEC 2017 – Sujet Eco Droit ESSEC 2017 – Sujet

Cette épreuve d’eco droit a été conçue par l’ESSEC et dure 4h. Elle est structurée en une partie « Economie » composée de deux parties : la note de synthèse et la réflexion argumentée et d’une partie « Droit », elle aussi composée de deux parties : la mise en situation juridique et la veille juridique.

Plusieurs écoles de la BCE utilisent cette épreuve afin d’élaborer le classement de la filière ECT : Audencia BS, EDHEC BS, emlyon bs, ESCP Europe, ESSEC BS, Grenoble EM, HEC Paris, IMT, Montpellier BS, SKEMA BS et Toulouse BS.

 

En économie : note de synthèse et réflexion argumentée

La note de synthèse portait sur le sujet de l’économie numérique. Pour la réaliser, les candidats devaient s’appuyer sur 3 documents.

Le premier document, publié par BSI Economics, permettait de définir ce qu’est l’économie numérique. Le deuxième document est extrait de « La richesse des nations après la révolution numérique » par Nicolas Colin. Il donne les enjeux afin de réussir la transition vers une économie numérique. Le deuxième document suivant pose la question du lien entre destruction d’emplois et numérisation de l’économie. Il est extrait du rapport « Travail, emploi, numérique : les nouvelles trajectoires », du Conseil national du numérique. Enfin, le dernier document provient du CAE (Conseil d’Analyse Economique) et détaille les conséquences de la numérisation de l’économie sur l’emploi.

Le sujet d’économie se terminait par une réflexion argumentée autour de la question : « L’économie numérique est-elle à l’origine d’une nouvelle phase de croissance économique ? ».

 

En droit : Mise en situation juridique et veille juridique

Dans un deuxième temps, le sujet de droit commençait par une mise en situation juridique composée de 3 questions. La situation juridique concernait la société Vistaplast, entreprise spécialisée dans l’univers des plastiques.

La première question porte sur le préjudice subi par un tiers du fait de deux salariés et des actions possibles. La deuxième question porte sur différents licenciements, pour faute et pour raisons économiques. Pour terminer, la dernière question porte sur une situation de concurrence. Le concurrent de Vistaplast met en cause la qualité de ses produits, propose des produits ressemblants et débauche certains salariés de l’entreprise, ce qui nuit aux ventes de l’entreprise.

Enfin, le sujet de droit se termine sur un court développement portant sur le thème de veille juridique. Le thème 2017 était « Droit et responsabilité sociétale des entreprises ». Le candidat se devait de répondre à la question suivante : « Existe-t-il une responsabilité juridique de l’entreprise à l’égard de ses salariés ? ».

 

Accéder au sujet d’éco droit 2017

Accéder au rapport de jury d’eco droit 2017

Retour à la liste des sujets d’eco droit