Le drapeau italien Le drapeau italien
Le vendredi 27 mars 2020, les mairies italiennes décidaient unanimement de mettre le drapeau italien (bandiera) en berne pour rendre hommage aux victimes de... Le drapeau italien

Le vendredi 27 mars 2020, les mairies italiennes décidaient unanimement de mettre le drapeau italien (bandiera) en berne pour rendre hommage aux victimes de la Covid-19. Le bilan humain s’élevait alors à près de 9 000 morts (il est aujourd’hui autour de 60 000), et les maires souhaitaient se rallier à ce symbole d’unité nationale. En effet, le drapeau est l’un des plus sûrs garants de cette unité qui a souvent fait défaut à l’Italie au cours de son Histoire. Rappelons que le Risorgimento (l’unification italienne) n’a débuté qu’au milieu du XIXème siècle. Il peut donc être intéressant de se pencher sur l’histoire de ce drapeau.

 

Le drapeau italien actuel

Le drapeau italien a évolué au gré des événements historiques et existé sous plusieurs formes, aussi nous nous concentrerons aujourd’hui sur sa version actuelle. L’essentiel est de se rappeler qu’il est apparu la première fois lors de la proclamation de la République Cispadane (Repubblica Cispadana) en 1796.

Le drapeau italien que nous connaissons a été officiellement adopté le 1er janvier 1948. Chaque année, on le célèbre à l’occasion de la Fête du Drapeau (Festa del Tricolore), le 7 janvier. Carlo Azeglio Ciampi (Président de la République italienne de 1999 à 2006), y déclarera : « Les maires et les enseignants de toutes les municipalités italiennes, à l’occasion des différentes fêtes locales et nationales, confient souvent ce drapeau aux enfants de nos nouvelles générations, ils leur confient avec notre drapeau notre histoire et notre espoir. Une civilisation ancienne aux valeurs démocratiques sur laquelle reposent à la fois nos institutions et celles d’une Europe qui est parvenue à surmonter les divisions de ses différents peuples ».

 

La symbolique du drapeau italien

On prête à ce drapeau une multitude de symboles (simboli), mais aucune interprétation ne s’est réellement imposée. Pour certains historiens, les couleurs et la forme ont été empruntées au drapeau français après la campagne d’Italie de Napoléon Bonaparte (Napoleone) à la fin du XVIIIème siècle. Cette explication est plausible sachant que les idées révolutionnaires françaises ont trouvé un écho en Italie et qu’elles sont à l’origine du Risorgimento. On aurait alors remplacé le bleu par du vert pour distinguer les deux drapeaux, et Napoléon pourrait être à l’origine de ce choix, le vert étant sa couleur préférée.

Une seconde théorie attribuerait les couleurs du drapeau italien à Dante Alighieri. En effet, dans Le Purgatoire (La Divine Comédie), il attribue à Béatrice Portinari, sa muse, les couleurs symbolisant les trois vertus théologales : Le vert pour l’espérance, le blanc pour la foi et le rouge pour la charité. Le drapeau serait donc, à l’image de l’Italie, marqué par une certaine religiosité.

L’explication que l’on enseigne dans les écoles est la suivante : le vert symbolise les collines des Apennins, le blanc la neige des Alpes et le rouge représente le sang des martyrs versé lors des guerres d’indépendance.

 

Conclusion

Voici donc trois interprétations possibles du drapeau italien. Celui-ci est apparu à une époque où l’Italie n’était encore qu’une « expression géographique » comme le soulignait Klemens Wenzel von Metternich, et a donc évolué avec elle pour devenir un symbole d’unité. Il ne fait aucun doute que ce drapeau a joué un rôle crucial dans la construction de l’identité italienne, tout comme la langue nationale. Il est tout à fait possible de devoir traiter un sujet qui concerne le drapeau italien, c’est pourquoi il peut être utile de prendre de l’avance en apprenant quelques informations le concernant.

Bon travail et bonne chance !

Guillaume Segonne

Étudiant à l'emlyon après une prépa ECE à Marseille.