Le café en Italie : ce qu’il faut savoir Le café en Italie : ce qu’il faut savoir
Il est bien connu que, si l’on devait citer un pays pour son café, ce serait l’Italie. En effet, le café occupe une place... Le café en Italie : ce qu’il faut savoir

Il est bien connu que, si l’on devait citer un pays pour son café, ce serait l’Italie. En effet, le café occupe une place particulière dans le cœur des italiens, bien que ceux-ci ne le fassent pas pousser. Il semble donc opportun de s’informer sur celui-ci, car même s’il ne pourrait y avoir un sujet de concours ne concernant que le café, une bonne connaissance de celui-ci servira forcément à la compréhension d’un texte ou à l’enrichissement d’un essai. Tu peux donc découvrir son histoire et la place qu’il occupe dans la culture italienne en lisant cet article.

 

L’Histoire du café

Le café est arrivé en Europe au XVIème siècle par l’intermédiaire de voyageurs venus de l’Orient. Dès la fin du XVIIème siècle, les grains arrivaient à Venise et étaient vendus en pharmacie pendant les premières années. Puis, les vénitiens ont commencé à les torréfier et à les consommer chez eux, sous la forme d’un breuvage. C’est en 1683 que le premier café d’Europe occidentale a ouvert ses portes.

L’Église a d’abord décrété que le café était une « boisson du Diable » et s’est opposée à sa consommation étant donné qu’il était issu de pays qui n’étaient pas catholiques. Le Pape Clément VIII, après y avoir goûté, aurait décidé que son arôme était trop savoureux pour que les infidèles en aient l’exclusivité. La popularité du café s’est donc envolée et celui-ci finit par conquérir toutes les franges de la population. Des cafés se développent et ne tardent pas à être fréquentés par des personnes cultivées : des artistes, des politiciens, des étudiants, etc.

De nos jours, le café est toujours très populaire chez les Italiens, en 2016 plus de 10 millions de sacs étaient importés par l’Italie. En effet, l’Italie ne fait pas partie des pays où l’on fait pousser le café, on importe des graines de café vert et les Italiens les torréfient, les font griller et les parfument. Le premier exportateur mondial est le Brésil avec près d’un tiers des quantités exportées.

 

Sa place en Italie

Il faut savoir que les Italiens ne conçoivent pas la consommation du café de la même manière que les Français. En Italie, on ne s’assoit pas de longues minutes au café pour discuter avec des amis, le café est un plaisir qui ne se partage pas. On dit même que le bon café se boit au comptoir (« Il caffè buono si beve al Bar »). En effet, les Italiens préfèrent le boire debout, sans s’éterniser au comptoir, c’est en quelque sorte le moment pendant lequel on n’est pas dérangé. Malgré l’amour pour le café que nous leur connaissons, les Italiens ne sont pas parmi les plus grands consommateurs en volume. En effet, l’Italie est le dixième pays qui consomme le plus de café avec environ 5 kg par an et par personne.

L’Italie est le deuxième producteur européen de café torréfié avec plus de 400 000 tonnes produites chaque année (414 000 en 2019).

L’arrivée de Starbucks en Italie avait fait débat en 2018. La multinationale américaine installait ainsi son plus grand café européen (d’une surface de 2300m²) sur la Piazza Cordusio à Milan et revendiquait une autre façon de boire le café, davantage tournée vers le partage d’un moment avec des amis autour de boissons plus variées que le simple expresso. Cela constituait donc une rupture avec le café traditionnel.

 

La cafetière Moka

Cette cafetière a été brevetée par Alfonso Bialetti en 1933 et a révolutionné la consommation du café en Italie. En effet, avant son invention, seuls les plus fortunés pouvaient en consommer à leur domicile car les machines coûtaient très cher. L’arrivée de la cafetière moka a donc démocratisé le café, permettant à tous les Italiens de préparer leur propre café et de le servir chez eux. L’utilisation de l’aluminium pour concevoir cet appareil est également une modeste révolution car il n’était pas considéré comme un matériau domestique avant cela. C’est le développement de cette cafetière qui a fait de l’entreprise Bialetti le leader dans le secteur. Son envol ayant eu lieu après la Seconde Guerre Mondiale (quand le prix du café est revenu à un niveau raisonnable) le moka est allée de succès en succès, et elle est toujours largement demandée de nos jours.

 

Voici donc les principaux éléments à connaître à propos du café en Italie. Il peut être intéressant de connaître les principaux exportateurs et dans une certaine mesure l’Histoire du café, sans pour autant connaître par cœur chaque détail. Il est peu probable qu’un sujet sur le café tombe aux concours, comme beaucoup de sujet ridiculement précis, mais lors d’un oral, le correcteur sera tenté de mettre une très bonne note à un étudiant qui connait réellement la culture italienne, et cela passe par la connaissance de quelques détails sur des sujets comme celui du café. Tu peux également lire ce corrigé d’oral d’italien, car c’est tout de même une épreuve de langue, la maîtrise de celle-ci est donc de rigueur.

Bon travail et bonne chance !

Guillaume Segonne

Étudiant à l'emlyon après une prépa ECE à Marseille.