Préparer l’épreuve de management et gestion Ecricome 2021 Préparer l’épreuve de management et gestion Ecricome 2021
La dernière épreuve des concours Ecricome, l’épreuve de Management et Gestion Ecricome 2021, est primordiale pour tous les étudiants ECT. Son coefficient est de... Préparer l’épreuve de management et gestion Ecricome 2021

La dernière épreuve des concours Ecricome, l’épreuve de Management et Gestion Ecricome 2021, est primordiale pour tous les étudiants ECT. Son coefficient est de 6 pour toutes les écoles de la banque d’épreuves Ecricome. L’épreuve de management et gestion Ecricome est assez spécifique, puisqu’elle ne ressemble en rien aux épreuves HEC et ESC.

Elle comporte généralement peu de pièges, et se borne principalement aux notions vues dans le programme des deux années de prépa. En effet, les rapports de jury affirment que l’épreuve vise à :

  • d’apprécier la maîtrise par le candidat des connaissances relevant du programme rénové de Management et sciences de gestion de CPGE Économique et commerciale, option technologique.
  • d’évaluer les capacités de réflexion, d’analyse et d’argumentation du candidat autour de problématiques issues du champ du Management et des Sciences de gestion

Dans cet article, Major-Prépa t’explique tout ce que tu dois savoir sur l’épreuve de management et gestion Ecricome pour réussir le jour de l’épreuve. Toute l’équipe de Major-Prépa te souhaite un bon courage pour les épreuves !

Tu peux trouver plus d’informations sur le concours Ecricome sur notre page Inside Concours Ecricome 2021.Retrouve en cliquant sur les liens le sujet, ainsi que son analyse, dès qu’ils seront disponibles !

Cette année, Major-Prépa t’accompagne tous les jours pendant les concours ! Retrouve le Live Inside Concours à midi et à 17h30 tout au long des concours Ecricome. Le lien de l’Inside Concours de ce jour :

Le contenu de l’épreuve de management et gestion Ecricome

L’épreuve de management et gestion Ecricome se divise en deux parties. La première porte sur une analyse de cas de trois questions, et la seconde consiste à commenter six affirmations : trois portant sur l’entreprise étudiée dans l’analyse de cas, et trois purement théoriques.

Attention, l’épreuve ne dure que deux heures, ce qui est très court, et ne laisse pas vraiment beaucoup de temps de répit. Il faut donc que tu sois précis, rapide et concis dans tes réponses ! Aussi, garde en tête que la première partie est plus importante que la seconde en terme de notation (60% de la note contre 40%)

 

L’analyse de cas

Concernant l’analyse de cas, les trois questions portent sur trois domaines du programme totalement différents. La première porte généralement sur une partie du programme de stratégie : « Caractériser la structure et l’organisation du travail d’Archiptère et montrer, en vous appuyant sur le document théorique, que certains facteurs de contingence ont contribué à les modeler » Ecricome 2019, ou « Après avoir identifié les ressources détenues par Naïo Technologies, montrer que certaines d’entre elles peuvent lui permettre de construire un avantage concurrentiel durable » Ecricome 2017.

L’épreuve contient nécessairement une question calculatoire, portant sur des notions telles que des soldes intermédiaires de gestion, la rentabilité d’un investissement, un bilan fonctionnel, ou même du calcul de coût : «Calculer le coût complet du projet XLine et évaluer la pertinence de la méthode de calcul des coûts » Ecricome 2019.

La troisième question porte sur du marketing, sur de la GRH ou sur les systèmes d’information. Faire des tableaux pour bien structurer vos calculs sera fortement apprécié par votre correcteur lors de l’épreuve.

On remarque également que chaque année, un document théorique est fourni en annexe et qu’une question demande explicitement d’utiliser ce document pour répondre à la question. Ce document vous fournit un cadre d’analyse qu’il faut impérativement utiliser.

 

Les affirmations à commenter

Les six affirmations regroupent habituellement un maximum de notions dans les différents points du programme. De la stratégie, du marketing, de la GRH, des SI, mais également de l’analyse financière et d’investissement, voire du calcul des coûts, peuvent être abordés. D’après les corrigés officiels, on remarque que l’affirmation ne sera jamais seulement vraie : elle peut être tout simplement fausse, ou il peut être nécessaire de nuancer la réponse. Cela signifie donc que même lorsque l’affirmation est juste, il est nécessaire de compléter la réponse ou de la nuancer.

A l’exception des questions calculatoires, les corrigés montrent une structure récurrente dans la façon d’aborder les questions. En effet, chaque corrigé de question commence par la définition de la notion, ou la mobilisation d’une référence théorique, et cela pour l’analyse de cas aussi bien que pour les affirmations. Il est donc très pertinent d’adopter la même démarche.

 

Les conseils des rapports de jury

Voici un condensé des conseils et des erreurs à éviter pour l’épreuve de management et gestion Ecricome issus des différents rapports de jury  :

« Le jury recommande aux candidats de lire attentivement les questions du sujet avant de commencer à rédiger, afin d’apporter des réponses claires et précises, étayées des éléments chiffrés et/ou des concepts utiles.» (2020)

« La réussite à cette épreuve suppose de rechercher de la pertinence dans toutes ses dimensions : lecture des questions, considération du contexte du cas et des spécificités de l’entreprise, mise en relation des
concepts, structuration et argumentation, explicitation des réponses et mobilisation de notions… » (2019).

« La gestion du temps pouvait apparaître comme une variable non maîtrisée. » (2019)

« Il apparaît de fait pour de nombreux candidats que les efforts ne sont pas suffisants, notamment :

  • En démontrant une difficulté à gérer le temps ;
  • En ne proposant pas une argumentation étayée (beaucoup de paraphrases et peu d’apports notionnels véritables parfois déconnectés des questions posées) ;
  • En ne structurant pas leur réponse ;
  • En présentant dans les copies de nombreuses défaillances dans la maîtrise de la langue française (orthographe, syntaxe, grammaire ou encore vocabulaire mobilisés).
  • En faisant l’impasse sur les activités qui mobilisent les concepts de gestion et les capacités calculatoires. » (2019)

« Le jury préconise aux candidats de privilégier la qualité de l’argumentation à une recherche d’exhaustivité qui peut être contre-productive car n’étant pas une exigence de l’épreuve. » (2018)

Maxence Delespaul

Étudiant à HEC après deux années de classe préparatoire ECS.