Calcul des ratios du bilan fonctionnel – Management HEC Calcul des ratios du bilan fonctionnel – Management HEC
Lorsque vous avez construit votre bilan fonctionnel, vous pouvez enfin vous attaquez à la partie la plus intéressante et décisive, le choix de ratios... Calcul des ratios du bilan fonctionnel – Management HEC

Lorsque vous avez construit votre bilan fonctionnel, vous pouvez enfin vous attaquez à la partie la plus intéressante et décisive, le choix de ratios pertinents afin de proposer une analyse de la situation financière de l’entreprise. C’est clairement sur cette partie que vous pouvez faire la différence car c’est là que vous montrez au correcteur si vous comprenez le sens des calculs et des outils de gestion que vous mobilisez, ou si pour vous cela reste malgré tout obscur. Si tel est encore le cas, cet article étant directement la suite de celui expliquant comment construire un bilan fonctionnel, je vous conseille d’aller y jeter un œil car comprendre la logique de la construction de celui-ci est indispensable pour pouvoir l’analyser et proposer un commentaire pertinent. La rédaction de l’analyse sera l’objet d’un troisième et dernier article sur l’analyse de la structure financière de l’entreprise. Pour rappel, je me base sur le bilan du sujet HEC 2017. Je remets ici le bilan fonctionnel que l’on a construit dans l’article précédent :

Actif Passif
Emplois stables (ES) 15610 Ressources stables (RS) 20000
Actif circulant d’exploitation (ACE) 11928 Dettes d’exploitation (DE) 4633
Actif circulant hors exploitation (ACHE) 1900 Dettes hors exploitation (DHE) 37
Trésorerie Active (TA) 332 Trésorerie Passive (TP) 5100
Total 29770 Total 29770

 

 

Calcul du FRNG, du BFR et de la trésorerie nette

Premier réflexe lorsque vous avez construit votre bilan fonctionnel, vous faites un autre tableau dans lequel vous calculez le FRNG, le BFR (en distinguant le BFR d’exploitation et le BFR hors exploitation), et la trésorerie nette de l’entreprise. Même si le sujet ne vous le demande pas explicitement (d’ailleurs le sujet 2017 ni celui de 2016 ne demandez pas explicitement d’établir un bilan fonctionnel, simplement d’analyser la structure financière, ce qui sous-entend, bien entendu, d’en construire un), vous êtes tout simplement obligé de calculer ces indicateurs car ce sont les fondamentaux pour pouvoir analyser et commenter la structure financière d’une entreprise. Pour une présentation claire et soignée, un tableau est fortement conseillé. Vous pouvez notamment le présenter de la manière suivante :

Indicateur Formule Calcul Résultat
FRNG RS – ES 20000 – 15610 4390
BFRE ACE – DE 11928 – 4633 7295
BFRHE ACHE – DHE 1900 – 37 1863
BFR BFRE + BFRHE 7295 + 1863 9158
Trésorerie nette TA – TP 332 – 5100 -4768
Vérification TN FRNG – BFR 4390 – 9158 -4768

 

Faire la vérification de la trésorerie nette est très important : d’une part, cela montre à votre correcteur que vous connaissez les deux formules donc cela valorisé (comme les deux méthodes de la CAF). D’autre part, cela ne prend qu’une minute à calculer et si vous ne retrouvez pas deux fois le même résultat, cela vous permet de détecter qu’il y a une erreur, et pas nécessairement dans vos formules ou votre façon de calculer. Avec le stress à son comble où l’on constate qu’il ne reste même pas trois quart d’heure alors que vous entamez à peine le dossier 3, il est fréquent de faire une simple erreur de lecture ou de recopie qui pourrait fausser bêtement tous vos résultats, surtout si elle se trouve dans le bilan fonctionnel, et vous faire perdre un nombre important de point alors que tout votre raisonnement et votre démarche étaient bon. Ce simple calcul vous permettra donc de corriger cela rapidement.

Attardons-nous maintenant sur chacun de ces indicateurs pour comprendre leur signification, indispensable pour réaliser un commentaire pertinent.

Le Fond de Roulement Net Global (FRNG)

Cet indicateur permet de vérifier que l’équilibre de base de la structure financière de l’entreprise soit respecté. En effet, en soustrayant les ressources stables aux emplois stables, on vérifie que l’entreprise finance bien du long terme, car les emplois stables sont des immobilisations, donc des investissements, avec du long terme, notamment les capitaux propres et les dettes financières. Pour qu’une structure financière soit considérée comme un minimum saine, cet indicateur doit nécessairement être positif. Car, en plus de prouver que le financement des investissements se fait bien avec des ressources de long terme, et pas avec des dettes accordées à court terme par exemple comme les dettes d’exploitation (ce n’est pas pour rien que l’on appelle cela des ressources stables), cela confère une sorte de marge de sécurité (on appelle cela « le matelas de sécurité ») à l’entreprise pour financer un éventuel Besoin en Fond de Roulement.

Le Besoin en Fond de Roulement (BFR)

On parle souvent de BFR mais en réalité il convient d’attendre de connaître le résultat du calcul pour pouvoir désigner cet indicateur ainsi. Car, en effet, selon que celui-ci soit négatif ou positif, on parlera soit de Ressource en Fond de Roulement ou bien de Besoin en Fond de Roulement. Si, dans vos calculs, vous pouvez très bien marquer directement BFR, dans le commentaire en revanche, l’idéal serait d’éviter d’écrire « BFR négatif », mais plutôt ressource en fond de roulement. Cela fait bien meilleure impression au correcteur.

Connaître cette distinction entre « ressource » et « besoin » permet d’avoir directement une interprétation du chiffre que vous obtenez. Si l’entreprise à un besoin, cela signifie que la durée de la période de stockage et des créances accordées aux clients constituent un total supérieur à la durée de délai de paiement accordée par ses fournisseurs. En conclusion, l’entreprise doit payer ses fournisseurs avant qu’elle n’ait pu avoir de rentrées d’argent, ce qui pose donc un problème sur la trésorerie (c’est comme si vous deviez rembourser 10€ à un ami maintenant alors que vous contiez sur le fait qu’un autre ami qui doit vous rembourser 15€ ne vous les donnera que dans trois jours). De fait, la situation inverse, celle où l’entreprise possède une Ressource en fonds de roulement, est donc nécessairement une bonne chose puisque cela signifie que ses clients la règlent avant qu’elle n’ait à rembourser ses fournisseurs.

Enfin, pour nuancer, la distinction entre BFRE et BFRHE peut paraître minime, mais apporte des informations importantes. Le BFRHE n’est, par définition, pas lié à l’activité de l’entreprise, c’est en quelque sorte quelque chose d’exceptionnel. Dès lors, si le BFRHE est important cette année, cela ne signifie pas forcément qu’il le sera celle d’après. Ce n’est donc pas un besoin structurel qui se répète.  C’est seulement un besoin occasionnel qui a peut-être été d’une importance telle que le FRNG n’a pas pu le financer cette année, mais vu que ce besoin sera absent l’année suivante, le BFR dans son ensemble n’est donc pas si inquiétant que cela. De plus, Dans certains secteurs d’activité, avoir un BFR est tout simplement la norme. Bien évidemment, on ne vous demande pas de connaître les particularités de chaque secteur mais si vous le sujet vous indique la durée de stockage, de créances clients, ou fournisseurs de l’entreprise et du secteur, c’est sûrement pour les comparer.

La trésorerie nette

C’est le résultat qui fait le bilan de la structure financière de l’entreprise. Si elle est positive, la structure financière semble équilibrée. Si elle négative, il y a un déséquilibre qui peut avoir deux sources : soit le FRNG n’est pas assez important, soit le BFR est trop élevé. C’est à partir de ces deux possibilités que vous devez axer vos propositions de correction dans votre commentaire.

 

Calcul des ratios

Il est tout à fait possible de pouvoir faire une analyse du bilan fonctionnel simplement avec les indicateurs précédents. Cependant, pour être encore plus précis, et surtout parce que cette analyse doit permettre de répondre à une question bien précise qui concerne l’ensemble du dossier (il s’agit bien souvent de savoir si l’entreprise pourra envisager l’investissement qu’elle envisage compte tenu de sa structure financière actuelle, comme ce fut le cas en 2016 et 2017), des ratios doivent être calculés pour pouvoir apporter des informations précises permettant de répondre clairement à cette réponse.

Si, parfois, le sujet vous donne des indices en vous indiquant directement lesquels calculer, cela n’est pas nécessairement le cas et il faut donc que vous sachiez calculer et interpréter les plus fréquents afin de savoir lequel est le plus pertinent à mobiliser. Il ne faut pas tous les calculer. Bien souvent, le sujet HEC vous demande quatre indicateurs. Avec le FRNG, le BFR et la trésorerie nette, vous en avez déjà trois. Il ne vous reste plus qu’à calculer un dernier ratio, celui qui vous semble le plus pertinent pour votre analyse.

Ratio d’indépendance financière = capitaux propres / dettes financières

C’est un ratio d’endettement qui permet de déterminer l’indépendance financière vis-à-vis des établissements bancaires. Au plus ce ratio est faible, au plus l’entreprise est endettée et aura donc du mal à emprunter une nouvelle fois pour financer son investissement. Si elle souhaite réellement investir, elle devra donc trouver d’autres sources de financement. Ce ratio doit être supérieur à 1

Capacité de remboursement = Dettes financières / CAF

Il s’agit ici de déterminer la somme que l’entreprise pourra consacrer à l’apurement de son endettement. Si l’on vous donne, ou si l’on vous fait calculer une CAF, c’est un ratio à mobiliser. Supérieur à 1, il exprime le nombre d’années de capacité d’autofinancement (CAF) que l’entreprise sacrifierait pour rembourser ses dettes. En général, il est conseillé de ne pas dépasser entre 3 et 4 ans. Au-delà, cela signifie que l’entreprise ne génère pas assez de CAF pour rembourser sur le moyen terme ses dettes existantes et donc que contracter un autre emprunt sera difficile et/ou dangereux.

Ratio de couverture des capitaux investis = Ressources stables / (Emplois stables + BFRE)

Supérieur à 1, ce ratio prouve que les ressources stables de l’entreprise permettent de financer à la fois les investissements et l’activité de l’entreprise.

Lorsque le sujet vous demande de calculer un ratio particulier et vous donne la formule, c’est que vous n’êtes pas censé le connaître, contrairement aux trois précédents. Dans ce cas, il faudra l’interpréter grâce à la formule. Cela est indispensable car si le sujet vous l’indique, c’est qu’il doit nécessairement être mobilisé dans l’analyse, qu’il apporte une information importante.

Sur votre copie, encore une fois, la présentation sous forme de tableau est la bienvenue. Pour le sujet HEC 2017, voici ce que cela donnait :

Ratios Formule Calcul Résultat
Indépendance financière Capitaux propres / dettes financières 7100 / 6000 1.18
Capacité de remboursement Dettes financières/ CAF Pas de CAF
Couverture des capitaux investis Ressources stables / (Emplois stables + BFRE) 20000 / (11100 + 7295) 1.087

 

D’autres ratios sont proposés dans le corrigé fournie par la BCE. Vous pouvez également vous en inspirer. Le but est de proposer des ratios pertinents pour répondre à la question posée, pas de trouver les mêmes que ceux que le corrigé type préconise.

Jean-Loup Osella

étudiant en prépa ECT à La Martinière Duchère à Lyon.