Réussir l’épreuve de dissertation CG/Philosophie sans se ruiner ! Réussir l’épreuve de dissertation CG/Philosophie sans se ruiner !
Sur le site, il y a de nombreuses ressources qui vous permettront de réussir vos concours… sans dépenser de sous ! En tant que... Réussir l’épreuve de dissertation CG/Philosophie sans se ruiner !

Sur le site, il y a de nombreuses ressources qui vous permettront de réussir vos concours… sans dépenser de sous ! En tant que futur étudiant d’école de commerce, soyez efficient : le minimum d’investissement, le maximum de rendement. Voici nos conseils pour réussir cette épreuve tant redoutée, et en faisant le moins d’effort ! (Non, je ne vous vends rien et je ne parle pas de méthode cheloue du style “Dissertation unique”…)

Commencez par consulter cet article : quel profil CG/Philo êtes-vous ? 

 

I) No bullshit : hors de question d’apprendre des “paragraphes tout prêts”

 

  • NE RIEN ACHETER SUR INTERNET : bullshit, conneries inutiles, faitede vous confiance, vous n’êtes pas des boeufs incapables de penser ! La grande majorité des personnes qui réussissent cette épreuve n’ont pas lâché un rond durant leurs deux années de prépa ! Comme disent les psychologues, quand vous payez vous vous investissez plus, d’où de meilleurs résultats. Mais ce n’est que psychologique et ça ne marche pas toujours !
  • Bien qu’il y ait des personnes qui affirment avoir réussi ce concours en ayant appris des “paragraphes tout prêts”, je pense que ça ne fait pas de mal de faire fonctionner quelquefois ses méninges et de s’approprier un texte par soi-même. Je le répète, fiez-vous à votre bon sens et ne pensez pas que si vous n’achetez pas tous ces gadgets inutiles (livres superflus rédigés à la va-vite, site internet alléchant, etc.) vous allez rater votre concours ! Loin de là, il ne faut pas se disperser et il faut se faire confiance.
  • Il y a un cas où peut-être il serait pertinent de dépenser des sous pour vos concours, c’est lorsque vous faites appel à un professeur particulier. Il pourra vous aiguillonner plus finement dans la compréhension d’un auteur, vous pourrez lui poser des questions, il pourra revoir vos copies et vous conseiller avec plus de précisions.

 

II) Un peu d’effort : sélectionner un corpus de textes limités et les analyser en profondeur

 

  • Avant toute chose, la méthode de la dissertation doit être parfaitement maîtrisée : vous pouvez lire ICI ces brillants conseils rédigés à partir de la lecture de l’ensemble des rapports de jury. Et voici les conseils d’un professeur de CG qui se trouvent ICI.
  • De nombreuses copies commentées qui ont obtenu des notes > 19/20 sont dispos sur le site, n’hésitez pas à les consulter et à vous en inspirer.

 

  • En ce qui concerne la partie philosophie, je vous recommande d’apprendre par coeur le cours de votre professeur : cela va de soi, et parfois ça suffit à obtenir une note correcte au concours si vous avez un profil plutôt matheux.
  • Le second conseil que je pourrais vous donner : soyez efficient ! Un minimum de ressources pour un maximum d’avantages à en tirer : n’allez pas apprendre quatre cent milliards de références, vous pouvez vous contenter de quelques unes très finement maîtrisées et mobilisables dans différents sujets.
  • Pour cela, vous pouvez judicieusement ficher des textes à partir du GF Corpus La Mémoire : pas la peine de l’acheter, vous pouvez retrouver facilement ces textes sur Internet et les analyser par vous mêmes.
    • La méthode pour ficher correctement ces textes se trouve ici : https://major-prepa.com/culture-generale/ficher-un-texte-de-la-bonne-utilisation-du-gf-corpus-cg2019/
    • Dans cet article vous allez trouver toutes les références issues du GF Corpus que nous avons analysées cette année : n’hésitez pas à le mettre dans vos favoris et le consulter souvent !
    • https://major-prepa.com/culture-generale/la-memoire-plan-de-travail-sur-lannee/

 

  • Pour la partie CG, je vous recommande de choisir avec intelligence un réalisateur, un peintre, un écrivain… Et analyser finement son rapport au thème de la mémoire ; maximum 2 personnes par type d’oeuvre (qui s’oppose dans l’idéal). Vous l’avez compris, le but est d’être efficient, si vous maîtrisez parfaitement ces oeuvres philosophiques et littéraires, vous êtes certains de pouvoir proposer une réflexion pertinente et intéresssante pour le correcteur. Se gaver de références mal comprises c’est facile, en restituer certaines et avec intelligence c’est plus difficile.

Par contre, il faut être réaliste, si vous lisez des copies de concours qui ont obtenu de très bonnes notes, on remarque qu’il y a de très nombreuses références qui y sont présentées… C’est une condition parfois nécessaire de faire preuve d’esbroufe intellectuelle, mais loin d’être suffisante. Généralement, ces mêmes copies qui abondent de références, ont un plan qui est solidement construit et pertinent.

 

 

  N’hésitez pas à lire nos analyses ICI (c’est gratuit !)

Assia Hadj-Ahmed

Etudiante à l'ENS Ulm en Sciences sociales et à l'ESSEC en M2, je suis rédactrice en chef en CG/Philo et je gère l'équipe de rédaction A/L et B/L du site.