Rapport de jury – Management et science de gestion EM Strasbourg 2018 Rapport de jury – Management et science de gestion EM Strasbourg 2018
Tu peux retrouver le sujet de l’épreuve ici : Management et Science de gestion EM Strasbourg 2018 – Sujet Et l’analyse là : Management-Gestion... Rapport de jury – Management et science de gestion EM Strasbourg 2018

Tu peux retrouver le sujet de l’épreuve ici : Management et Science de gestion EM Strasbourg 2018 – Sujet

Et l’analyse là : Management-Gestion EM Strasbourg 2018 – Analyse du sujet

 

Les statistiques

1 231 candidats, 9,10 de moyenne (4,46 d’écart-type).

 

Le rapport

 

Le sujet

L’épreuve de Management et Gestion repose sur l’étude d’un cas d’entreprise. Pour cette année, l’approche managériale reste au cœur de l’épreuve avec toutefois quelques évolutions sur la complexité des calculs et la construction des parties. Les candidats sont mis en situation de démontrer leur maîtrise des fondamentaux notionnels et méthodologiques relatifs au management et à la gestion en les appliquant aux caractères spécifiques de l’entreprise étudiée.

 

Commentaires sur le sujet

Le sujet portait sur l’entreprise Maritime Infos, entreprise française spécialisée dans l’édition d’un journal régional. Ce sujet faisait référence à la crise que subit la presse écrite et à l’impact des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs. Le sujet est articulé en 5 dossiers amenant les candidats à appréhender notamment l’entreprise et son environnement (dossier 1), les choix commerciaux de l’entreprise (dossier 2), la réflexion sur les investissements (dossier 3) et, dans le cadre du projet la réflexion sur la GRH et le plan de formation. Le dossier 5 faisait le point sur les enjeux liés aux nouveaux systèmes d’information. Cette structuration reste très classique, toutefois on peut noter plusieurs évolutions ; la partie commerciale mobilisait des connaissances de gestion. Les calculs proposés étaient réalisables avec une simple calculatrice non programmable. Par ailleurs, le sujet comportait des questions qui mobilisaient les qualités d’analyse des documents annexés mais également des éléments de connaissances. Les concepteurs se sont attachés à ne pas réduire le travail à du repérage et de l’identification. Il reste primordial que les candidats mobilisent leur réflexion et leur créativité à partir des notions qu’ils ont apprises pour répondre à une situation (la réflexion managériale ne peut se limiter à des documents annexés).

 

Remarques de correction, commentaires

La session 2018 ne déroge pas aux observations sur l’hétérogénéité des niveaux des candidats, tant dans la connaissance et la maîtrise du programme de Management et Gestion, qu’au niveau de leur expression écrite. On peut légitimement s’inquiéter d’un nombre de candidats qui ne maîtrisent pas les bases de la langue française. Les différents points du programme sont diversement maîtrisés et pour certains on peut se demander si le programme a bien été couvert. Encore trop de candidats ont manifestement privilégié une seule partie du programme au détriment des autres, ce qui ne leur permet pas d’obtenir des résultats satisfaisants. Le barème de la session 2018 favorisait les aspects d’analyse mais également l’appropriation des connaissances de base dans les différents domaines.

De bonnes voire d’excellentes copies attestent d’un bon voire très bon niveau sur l’ensemble des spécialités des sciences de gestion couvertes par le programme ECT. Ces candidats, qui ont obtenu une note égale ou supérieure à 16/20, présentent de réelles qualités de synthèse, d’analyse, et manipulent de façon pertinente les concepts, les auteurs, les outils dans un contexte situé (le cas proposé). Sur la forme, ces copies sont bien écrites et présentées avec des tableaux de synthèse lorsque cela est pertinent et des analyses courtes mais précises démontrant une maîtrise méthodologique affirmée. 10 % des candidats ont réalisé un travail très satisfaisant.

Plus fréquemment, les candidats ayant obtenu entre 10 et 13/20 traitent l’ensemble des dossiers et mobilisent plus ponctuellement (mais de façon heureuse) les auteurs et outils adaptés. Certains d’entre eux ont pu compenser des faiblesses sur un dossier par un bon traitement des autres parties du sujet.

Les copies n’ayant pas eu la moyenne font état d’importantes erreurs de compréhension des notions. Le jury s’inquiète de l’augmentation importante de copies incompréhensibles au niveau de la langue et des connaissances. L’écart entre le niveau des candidats s’agrandit fortement avec de très bonnes prestations et des compositions où les notions de base sont inconnues et la maîtrise de la langue française très faible. Les résultats montrent une hétérogénéité croissante des candidats pour un sujet qui privilégiait les travaux d’analyse sur les aspects purement calculatoires. Le sujet était réalisable avec une simple calculatrice collège mais demandait de savoir comprendre la nature des calculs proposés ou de savoir retraiter les données des annexes sur lesquelles les calculs complexes étaient réalisés.

 

Commentaires sur le traitement des dossiers par les candidats

Dossier 1 : L’environnement et les choix stratégiques de Maritime Infos

Les questions posées restent dans la continuité même si l’analyse devait être réalisée en termes de marché. L’identification du métier de l’entreprise et de ses finalités n’a, en général, pas posé de difficultés mais si cela était le cas, cela ne présageait rien de rassurant pour la suite de la copie. La question 1.3 visait à vérifier que les candidats maitrisaient la notion de contingence et savait associer l’analyse à des références et à une réflexion. Il reste fondamental que les candidats puissent développer des compétences d’analyse qui ne s’appuient pas uniquement sur des annexes. La culture managériale doit leur permettre de répondre à des situations complexes réelles dont les réponses ne se trouvent pas dans les annexes. Il reste donc important d’avoir des questions qui mobilisent des connaissances clés du programme pour ne pas cantonner le candidat dans un travail de repérage et d’identification.

Dossier 2 : Les perspectives mercatiques et commerciales de Maritime Infos

Cette partie comprenait des notions très classiques du programme rénové autour du plan de marchéage. Cette partie a été très largement traitée. On s’inquiétera d’un nombre non négligeable de candidats qui semblaient découvrir la notion. La seconde partie introduisait des éléments de base de gestion (charges variables et fixes). Cette partie a été très bien traitée par les candidats qui savaient identifier la nature des charges. Elle n’était pas complexe au niveau des calculs. La question 2.5 permettait de valoriser les candidats qui connaissaient leur cours et savaient analyser les notions.

Dossier 3 : Le financement de l’activité de Maritime Infos

Le travail demandé n’était pas d’une grande complexité au niveau du calcul mais demandait une bonne compréhension des notions. On peut regretter que certains se limitent à l’aspect calculatoire sans répondre au travail d’analyse. La seconde partie du dossier s’intéressait aux impacts sur le bilan et le compte de résultat du mode de remboursement. Certains candidats fragiles au niveau des calculs ont pris la peine d’expliquer les incidences du mode de remboursement faisant la démonstration d’acquis.

Dossier 4 : Les ressources humaines au service du développement de Maritime Infos

Cette partie reste sous exploitée par certains candidats qui semblent découvrir certaines notions. La GPEC semble inconnue pour plus de la moitié des candidats. Ce dossier a trop souvent donné lieu à un travail de recopie démontrant l’absence de connaissances des candidats en ce domaine. Par contre, d’autres ont su démontrer une expertise probante et une connaissance des auteurs attestant qu’ils avaient étudié les notions avec sérieux.

Dossier 5 : Le système d’information au service du développement de Maritime infos.

Le dossier est correctement traité lorsque les candidats ont pris le temps de lire les annexes. La notion d’alignement stratégique est connue par environ 30 % des candidats ce qui reste insuffisant.

 

 

Statistiques

Le nombre de candidats s’établit au même niveau quantitativement à l’année dernière. Au niveau qualitatif, nous constatons une stabilisation des effectifs.

 

Résultats de la Session 2018

A cette session, la moyenne globale est en baisse par rapport à la session de l’année dernière.

  • Note mini : 0/20
  • Note maxi : 20/20
  • Nombre de 20 : 34
  • Ecart Type : 4,46

Flore Deghaye